Chez Marie
 









 




Guide des Médecines Douces



Je vous présente ici un mini-guide sur les Médecines Douces.

L'ACUPUNCTURE

Le terme "acupuncture, né de la contraction de deux mots latins,
"acu" (aiguille) et "punctura" (piqûre), apparaît au XVIe siècle,
donné par des Jésuites de la compagnie de Jésus en retour de mission en Chine.
L'acupuncture consiste en effet à prévenir ou guérir les maladies
au moyen d'aiguilles plantées sur la peau.
Le choix des points est effectué en fonction de règles très précises.

En savoir +


L'ÉLECTRO-ACUPUNCTURE

Elle permet de renforcer l'action de l'acupuncture
au moyen d'un courant électrique délivré au travers des aiguilles.

En savoir +


L'ÉLECTROSTIMULATION TRANSCUTANÉE

Elle a été mise au point à la suite des travaux des neurophysiologistes
pour comprendre le mécanisme de la douleur. Elle s'est développée
ses dernières années grâce à la miniaturisation des appareils de
stimulation. Elle est utilisée principalement par les centres antidouleurs
mais de nombreux acupuncteurs y recourent.


LA DIGITOPUNCTURE

Elle consiste à effectuer à l'aide du pouce des pressions appuyées
sur les points d'acupuncture. Elle est tonifiante ou apaisante suivant
la technique utilisée, surtout intéressante pour débloquer une douleur
ou calmer des tensions.

En savoir +


L'AURICULOTHÉRAPIE

C'est dans les années 1950 que le Dr Paul Nogier remet au goût du jour
cette méthode fort ancienne utilisée depuis l'Antiquité par de nombreuses
civilisations sur tous les continents : l'auriculothérapie.
Elle est voisine et dérivée de l'acupuncture, mais plus controversée.
Le pavillon de l'oreille obéirait à une représentation inversée de l'image fœtale.
Ce postulat est fort "discuté". Il suffirait de piquer les points situés à la
partie supérieure de l'oreille pour traiter les affections des membres inférieurs,
les points du lobule pour améliorer par exemple migraines ou maux de tête.
Elle agirait par un mécanisme purement réflexe.


LE CHI-KONG

Il consiste en exercices destinés à développer la puissance de concentration
pour pouvoir canaliser l'énergie, le "souffle vital", et l'utiliser au moment choisi.
Le médecin rompu à ces méthodes peut ainsi concentrer l'énergie dans la paume
de sa main, la transmettre à un de ses patients qui en manquerait.

 

LE SHIATSU

Cette méthode japonaise de massage, de relaxation et de rééquilibre est
le pendant de la "digitopuncture chinoise". Elle est basée sur le massage,
le frottement, l'étirement des points d'acupuncture ou de points
trouvés douloureux à l'examen. Les soins s'exercent en profondeur
à l'aide des doigts, des paumes des mains... des coudes, des genoux, des pieds...

En savoir +


LE DO-IN

Ce terme désigne une tradition chinoise fort ancienne qui recourt volontiers
à des automassages destinés à stimuler et harmoniser les fonctions vitales,
prévenir la maladie plutôt que la guérir.

L'HOMÉOPATHIE

Cette méthode thérapeutique née à la fin du XVIIIe siècle consiste
à prescrire, après l'avoir énormément diluée puis dynamisée,
la substance capable expérimentalement de produire des troubles identiques
à ceux du malade : elle crée ainsi une semblable (homéo) souffrance (pathos)
ou homéopathie.

En savoir +


LA PHYTOTHÉRAPIE

C'est une méthode thérapeutique sui n'utilise que les plantes sous
les formes les plus diverses et ne retient que leur action pharmacologique
au sens premier.


L'AROMATHÉRAPIE


Branche de la phytothérapie, cette méthode thérapeutique recourt
aux huiles essentielles (H.E.) des plantes aromatiques.
Elle possède de multiples pôles d'activité, mais elle est tout particulièrement
efficace pour le traitement des infections grâce à se actions
antiseptiques et bactéricides.

En savoir +



LA MANIPULATION VERTÉBRALE


Elle se définit comme une mobilisation passive, forcée, contrôlée,
non douloureuse, à la limite des possibilités dynamiques de l'articulation.
Elle s'accompagne généralement d'un craquement qui traduit
l'éclatement de microbulles gazeuses au sein du liquide articulaire
mais en aucun cas e replacement vertébral comme l'imaginent certains.


L'OSTÉOPATHIE

A la fois système de pensée médicale et méthode thérapeutique,
l'ostéopathie est décrite en 1873 par un médecin-chirurgien américain
Andrew Taylor Still. Pour les ostéopathes, la maladie crée un blocage
du mouvement entre des organes normalement mobiles.
La correction de cette "lésion ostéopathique" permet de rétablir
les circulations vasculaires et lymphatiques ainsi qu'une
bonne mobilité articulaire.

En savoir +


LA VERTÉBROTHÉRAPIE

Cette méthode, codifiée par le Dr Robert Maigne, s'appuie sur des
considérations strictement neuro-anatomiques. La moelle est située
dans la colonne vertébrale, les racines nerveuses en sortent pour
aller innerver les organes, les membres... Les nerfs se trouvent alors
coincés ou irrités, réalisant alors le "dérangement intervertébral mineur",
qu'aucun examen clinique ne peut objectiver.
La manipulation supprime presque instantanément les douleurs
en rétablissant le jeu normal des muscles et des vertèbres.


LA CHIROPRAXIE

Décrite en 1894 par un magnétiseur canadien, David Palmer, qui s'imagine
avoir percé le secret des maladies, toutes occasionnées selon lui par
une sub-luxation vertébrale. Il émet cette théorie après avoir guéri
par manipulations la surdité de son concierge et des troubles cardio-vasculaires
chez plusieurs de ses patients.


L'OLIGOTHÉRAPIE

Cette méthode en perpétuelle évolution, née dans la première moitié du XXe siècle,
repose sur la prescription d'oligo-éléments, substances minérales inertes,
présentes en petites quantités (du grec "oligos" = peu), indispensables à la vue,
non synthétisées par l'organisme, de source par conséquent obligatoirement alimentaire.

En savoir +


LA VITAMINOTHÉRAPIE

La découverte de la première des vitamines en 1910 est une révolution
pour la pensée médicale : elle démontre que l'absence d'une substance est
elle aussi capable de déclencher une maladie, attribuée jusque-là uniquement
à la présence d'un toxique ou de microbes dans l'organisme.

En savoir +



LA NUTRITHÉRAPIE

Née aux Etats-Unis, cette méthode vise à optimiser la santé,
améliorer les performances physiques et intellectuelles,
retarder les effets du vieillissement, prévenir les risques de maladies
grâce à une supplémentation équilibrée en micronutriments :
acides aminés, minéraux, vitamines, acides gras essentiels.

En savoir +


LA NATUROTHÉRAPIE

La naturothérapie est une démarche globale susceptible d'aider la plupart des maladies :
Elle s'intéresse en effet à la personne dans son ensemble, régit un mode de vie sain,
s'approprie des conseils simples d'hygiène, prodigue des conseils alimentaires,
prescrit des traitement à base de plantes ou de médicaments homéopathiques,
ordonne des soins physiques ou mentaux...


En savoir +


LA RÉFLEXOTHÉRAPIE

La réflexothérapie retrouve également une correspondance des organes humains
dans différents secteurs de la plante des pieds. Pour exercer une action bénéfique
sur les organes déficients ou atteints par des troubles, il suffit au praticien de
stimuler ou "travailler" avec les doigts des secteurs correspondants bien répertoriés,
afin de produire une action curative à distance.


En savoir +


LA MÉSOTHÉRAPIE

Cette méthode, mise au point par un médecin français, Michel Pistor,
recourt intelligemment à l'injection locale de faibles doses de médicaments.
Elle se situe à mi-chemin de la médecine classique et des médecines douces,
considérée tantôt comme la plus douce des techniques classiques,
tantôt comme la plus classique des médecines douces.
Le Dr Pistor définit lui-même très simplement sa méthode,
on ne saurait être plus clair : "C'est peu, rarement, au bon endroit".


En savoir +