Chez Marie
 









 



ACACIA D'ARABIE

Acacia nilotica, syn. Acacia arabica
Famille des Mimosacées


NOMS COMMUNS :
Gommier rouge, Gonakié

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des tanins, du mucilage, des flavonoïdes

PARTIES UTILIS
ÉES :
L'écorce

DESCRIPTION :

L'acacia d'Arabie est un arbre, mesurant 12 mètres de haut environ, à l'écorce dure et ligneuse, de couleur brun-roux, et à cime globuleuse. Les feuilles sont composées, duveteuses, alternes et bipennées; elles apparaissent à la saison des pluies. Les fleurs forment des petites boules jaunes à l'extrémité de l'axe des rameaux, qui donnent naissance à des gousses coriaces, d'un gris blanchâtre d'environ 15 cm, contenant des graines.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire d'Afrique du Nord, l'acacia d'Arabie pousse spontanément en Egypte et en Inde, où il est également cultivé. Il fleurit presque toute l'année et croît dans les terrains les plus ingrats.


PROPRIÉTÉS :

- Astringente
- Hémostatique
- Antitussive
- Vermifuge


INDICATIONS :

- Maux de gorge
- Eczéma
- Conjonctivite
- Aphtes
- Diarrhée


UN PEU D'HISTOIRE :

A signaler une utilisation particulière de l'acacia par les femmes égyptiennes. Le papyrus kahum découvert en 1898 par un égyptologue britannique est un très ancien traité de gynécologie. Il donne la recette contraceptive suivante : utiliser des épines d'acacia finement broyées, mélangées à des dattes et à du miel et étendues sur un tampon de fibres que l'on introduit profondément chez la femme pour éviter qu'elle ne soit enceinte. Or, de nos jours, on sait que l'épine d'acacia contient un latex qui est utilisé dans des produits contraceptifs.

ATTENTION :

En usage interne, le traitement ne doit pas excéder 2 à 3 semaines.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.