Chez Marie
 









 



ACÉROLA

Malpighia punicifolia, syn. M. glabra
Famille des Malpighiacées


NOMS COMMUNS :
Cerisier des Barbares, Cerise des Caraïbes, Cerise des Antilles, Cerise indienne

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
De la vitamine C, A, B1 et B6, des sucres et de nombreux minéraux (calcium, fer, magnésium), des flavonoïdes

PARTIES UTILIS
ÉES :
Le fruit

DESCRIPTION :

L'acérola est un arbuste de 2 à 3 mètres de haut, portant des feuilles opposées, ovales ou elliptiques, aux bords lisses, terminées par une pointe aiguë, munies de petits poils irritants. Les fleurs, de couleur rouge vif, sessiles, s'ouvrent 3 fois par an. Elles sont groupées en inflorescences axillaires. Le fruit, rouge, rond et brillant, ressemble beaucoup à la cerise.


CULTURE ET RÉCOLTE :

L'acérola pousse spontanément dans les régions tropicales d'Amérique du Sud, notamment au Pérou et dans les forêts amazoniennes du Brésil et du Venezuela. Il se propage par bouturage. L’acérola, étant un fruit très fragile et périssable, la récolte doit se faire chaque deux ou trois jours pour éviter de perdre des fruits. Exposé au soleil après la récolte, l’acérola peut perdre jusqu’à 25% de sa teneur en vitamine C en 8 heures, d'où perte de sa qualité. Le fruit doit être réfrigéré le plus tôt possible après sa cueillette.


PROPRIÉTÉS :

- Tonique
- Stimulante
- Anti-inflammatoire
- Astringente
- Diurétique

INDICATIONS :

- Fatigue
- Refroidissements
- Convalescence
- Diarrhée
- Anémie


UN PEU D'HISTOIRE :

C'est Linné qui a donné le nom de Marcello Malpighi à ce genre afin d'honorer ce grand biologiste du XVIIe siècle.


ATTENTION :

La prise de vitamine C tirée du fruit peut entraîner quelques troubles intestinaux.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.