Chez Marie
 









 



ACONIT

Aconitum napellus
Famille des Renonculacées


NOMS COMMUNS :
Gueule-de-loup, Tue-loup, Sabot du Pape, Capuce de moine, Casque de fer, Casque de Jupiter

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des alcaloïdes, des glucosides flavoniques, des acides divers

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les feuilles et les racines

DESCRIPTION :

L'aconit est une plante vivace pouvant mesurer jusqu'à 1,50 mètre de haut, à racine pivotante, charnue et foncée. Elle porte des tiges dressées, cylindriques, vertes et des feuilles alternes, luisantes et palmées, d'un vert intense, arrondies ou ovales. Elle a également des hauts épis terminaux de fleurs bleues à bleu-mauve, surmontées d'un casque. Sa floraison va de juin à début septembre. Les fruits sont des vésicules réunis par 3, contenant de petites graines, plates, rugueuses.


CULTURE ET RÉCOLTE :

L'aconit pousse surtout en Europe méridionale et centrale. L'aconit est cultivé partout dans les jardins, on la trouve également dans les prés et les forêts humides de montagnes, elle ne pousse pas au-delà de 1 800 mètres d'altitude. Sa multiplication se fait par semis en pot ou sous châssis froid au printemps. La récolte des feuilles peut avoir lieu dès la 2ème année de végétation en avril-mai. Les racines sont extraites du sol en 3e ou 4e année de végétation après avoir éliminé la partie aérienne de la plante.


PROPRIÉTÉS :

- Analgésique
- Décongestionnante
- Vasoconstrictrice
- Antinévralgique
- Antirhumatismale
- Fébrifuge


INDICATIONS
:

- Névralgies
- Sciatique
- Goutte
- Rhumatismes
- Asthme
- Refroidissements

 


UN PEU D'HISTOIRE :

Les Gaulois et les Germains empoisonnaient leurs flèches à l'aide du suc d'aconit. Les criminels étaient mis à mort par absorption d'aconit. Elle fait son entrée dans les pharmacopées au 18e siècle.

ATTENTION :

L'aconit est l'un des poisons les plus violents et les plus puissants que l'on connaisse.
N'utiliser que sous contrôle médical.


AUTRES ESPECES :

Quatre autres espèces d'aconit poussent en France, toutes en montagne. L'aconit paniculé (Aconitum paniculatum), l'aconit panaché (A. variegatum), l'aconit tue-loup (A. vulparia) et l'aconit vénéneux (A. anthora).
La plante la plus toxique connue au monde est l'aconit féroce (A. ferox) de l'Himalaya.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.