Chez Marie
 









 



AIGREMOINE

Agrimonia eupatoria
Famille des Rosacées


NOMS COMMUNS :
Agrimone, Eupatoire des anciens, Eupatoire des Grecs, Herbe de Saint Guillaume, Herbe de Sainte Madeleine, Thé du Nord, Toute-bonne, Soubeirette, Francornier

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des tanins, des traces d'huile essentielle, de la gomme, des flavonoïdes, des vitamines

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les parties aériennes

DESCRIPTION :

L'aigremoine est une plante vivace dont la tige herbacée, cylindrique, dressée, velue et simple peut atteindre 40 à 50 cm. Les feuilles, alternes, sont très découpées, à folioles lancéolées, profondément dentées, d'un vert cendré dessous et velues sur les deux faces. Les fleurs, jaunes, groupées en épi terminal, s'épanouissent de juin à août. Le fruit, membraneux, est renfermé par le calice.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Commune dans presque toute l'Europe, sauf en altitude, l'aigremoine aime les lieux arides, les buissons, les bords des chemins. La récolte se pratique durant tout l'été et une partie de l'automne. Elle est coupée, réunie en bouquets, que l'on suspend à l'ombre dans des endroits secs et aérés.


PROPRIÉTÉS :

- Astringente
- Emménagogue
- Vulnéraire
- Anti-inflammatoire
- Antidiabétique
- Anti diarrhéique

INDICATIONS :

- Diarrhées
- Leucorrhées
- Jaunisse
- Incontinence d'urine
- Laryngite, Angine, Mal de gorge
- Ulcères variqueux


UN PEU D'HISTOIRE :

Les sorciers assuraient que les fleurs de cette plante se fanent instantanément dès que l'on entre dans une maison habitée par un démon. Ils usaient aussi de l'aigremoine pour endormir ceux auxquels ils voulaient du mal en en bourrant leur oreiller. Le charme ne cessait que lorsqu'on retirait l'oreiller.

 
 

ATTENTION :

Ni effet secondaire, ni contre-indication à ce jour.


AUTRE ESPÈCES :

Une espèce voisine, l'aigremoine odorante (Agrimonia procera).

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.