Chez Marie
 









 



AIL

Allium sativum
Famille des Alliacées


NOMS COMMUNS :
Ail cultivé, Ail à tige tendre, Ail à tige dure, Ail à bâton, Thériaque des pauvres, Chapon, Perdrix

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des vitamines, des sels minéraux, une huile essentielle, des glucides, des saponosides

PARTIES UTILIS
ÉES :
Le bulbe

DESCRIPTION :

L'ail est une plante herbacée de 20 à 50 cm de haut, vivace par son bulbe. Ses feuilles creuses sont linéaires, engainantes. Elle se termine par une inflorescence en ombelle, constituée de petites fleurs blanches ou rougeâtres. Les fleurs, peu nombreuses, sont souvent associées à des bulbilles. Le bulbe est constitué de 10 à 16 caïeux (les gousses d'ail), blanchâtres ou rougeâtres.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Probablement originaire d'Asie centrale, présent en Chine, en Egypte et dans le bassin méditerranéen depuis la plus haute antiquité, l'ail est cultivé dans toutes les régions tempérées du monde pour ses bulbes condimentaires. L'ail préfère les sols argileux, profonds, riches en humus et en nutriments. On récolte le bulbe en novembre, en gardant un peu de tige pour en faire de petites bottes. Après dessiccation des parties externes, on le conserve dans un lieu sec.


PROPRIÉTÉS :

- Diurétique
- Vermifuge
- Hypotensive
- Antiseptique
- Stimulant circulatoire
- Hypoglycémiante
- Apéritive
- Digestive

INDICATIONS :

- Hypertension
- Hémorroïdes
- Jambes lourdes
- Parasites intestinaux
- Cors et Verrues (usage externe)
- Diabète gras
- Flatulences


UN PEU D'HISTOIRE :

Les Egyptiens prenaient de l'ail pour avoir de la force, notamment lors de la construction des pyramides. On a longtemps cru que l'ail éloignait les diables et les vampires.
L'ail était la "rose puante" des Grecs, dont l'odeur forte faisait interdire à ceux qui en mangeaient l'accès des temples de Cybèle.

 

USAGE CULINAIRE :

A travers le monde, l'ail est prisé comme plante condimentaire et aromatise le poisson, la viande, les fruits de mer et les légumes.
 

ATTENTION :

A trop fortes doses, l'ail peut provoquer une irritation des muqueuses digestives et urinaires. Consulter un phytothérapeute.
Ne pas trop en consommer pendant la grossesse et l'allaitement.
Contre-indiqué en cas d'ulcère gastrique, mais aussi de fragilité urinaire et de maladies de peau.


AUTRES ESPÈCES :

L'oignon et l'ail des ours (Allium cepa et A. ursinum) sont deux espèces très proches.

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.