Chez Marie
 









 



AIRELLE ROUGE

Vaccinium vitis-idaea
Famille des Ericacées


NOMS COMMUNS :
Vigne du Mont Ida, Canneberge ponctuée, Myrtille rouge, Canche

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des glucosides, des vitamines, des acides organiques , des tanins

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les feuilles

 

DESCRIPTION :

L' airelle rouge est un petit arbrisseau de 20 cm de haut, toujours vert. L'airelle dresse sur un rhizome rameux des tiges souples, couchées, puis dressées. Ses feuilles, persistantes, arrondies, coriaces, présentent une marge enroulée et deux faces dissemblables : verte et luisante au-dessus, vert clair ponctué de brun en-dessous. Les fleurs sont groupées en grappes terminales penchées. Régulières, bisexuées, blanches ou rosées par leur corolle en cloche, elles engendrent des baies rouges, subsphériques, à saveur acidulée.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire d'Europe, elle croît en masse dans les bois clairs, les tourbières et les pelouses de montagne, jusqu'à 3 000 mètres d'altitude. Elle est commune dans les Vosges, le Jura et les Alpes, mais rare ailleurs. On la récolte vers la fin de l'été lorsque la plante a fini de pousser et que les jeunes feuilles sont entièrement formées. Il faut la sécher au soleil et la conserver en sachets à l'abri de la poussière et de l'humidité.

 

PROPRIÉTÉS :

- Diurétique
- Astringente
- Apéritive
- Antiseptique
- Antigoutteuse
 

INDICATIONS :

- Cystites
- Goutte
- Rhumatismes
- Diarrhée


UN PEU D'HISTOIRE :

Le mot airelle a été emprunté à l'occitan dérivant du latin altra qui signifie noircie par le feu. Vaccinium est l'ancien nom latin, d'origine préromaine. Attention, vaccin dérive de vacca (vache) et non de vaccinium.

ATTENTION :

A fortes doses, cette plante peut provoquer des vomissements et des céphalées.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.