Chez Marie
 









 



ALLIAIRE

Alliaria petiolata, syn. A. officinalis
Famille des Brassicacées


NOMS COMMUNS :
Herbe à l'ail, Pied d'âne, Herbe sans pareille

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Une huile essentielle, des enzymes, des glucosides, un hétéroside

PARTIES UTILIS
ÉES :
La plante entière

DESCRIPTION :

L'alliaire est une plante herbacée bisannuelle d'une hauteur variant de 80 cm à 1 mètre. La tige, dressée, simple, feuillée, est légèrement poilue vers le bas. Les feuilles de la base sont dotées d'un long pétiole. Elles sont réniformes et crénelées. Celles de la tige présentent un pétiole court, elles sont de forme triangulaire et leur base est cordiforme. En outre, elles sont irrégulièrement sinuées-dentées et généralement dépourvues de pubescence. Les fleurs, blanches, ont 4 sépales et 4 pétales. Elles sont rassemblées en inflorescences terminales, en racèmes simples ou composées. Le fruit contient de nombreuses graines brunes.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Cette plante est présente dans quasiment toute l'Europe, en Asie jusqu'à l'Himalaya, ainsi qu'en Afrique du Nord. Elle est très commune en France, on la trouve le long des sentiers, dans les bois, les haies jusqu'à une altitude de 800 mètres environ. Quand vous cueillez de l'alliaire, préférez toujours les feuilles tendres au sommet de la plante, surtout après la floraison, qui en lieu en avril ou en mai.


PROPRIÉTÉS :

- Expectorante
- Antiseptique
- Diurétique
- Vulnéraire
- Dépurative

INDICATIONS :

- Eczéma
- Plaies et blessures
- Toux



UN PEU D'HISTOIRE :

Si un jour, vous vous baladez dans les Carpates, nous voulons dire, le bois de Vincennes, et que vous craignez les vampires... vous pourrez toujours essayer d’utiliser l’alliaire... Ses feuilles au moindre froissement dégagent une forte odeur d’ail...
 

USAGE CULINAIRE :

Ses jeunes feuilles, qui possèdent un goût prononcé d'ail, peuvent servir à assaisonner les salades, le fromage blanc, un beurre d'herbes ou des quiches. Elles peuvent aussi être finement ciselées sur divers plats. Les racines s'utilisent comme du raifort, les siliques peuvent remplacer la moutarde.
 

ATTENTION :

Ne laissez pas le suc de l'alliaire longtemps sur votre peau. Vous risquez une inflammation.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.