Chez Marie
 









 



ALOÈS

Aloe vera, syn. A. vulgaris, A. barbadensis
Famille des Liliacées


NOMS COMMUNS :
Aloès du Cap, Aloès des Barbares

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des tanins, des résines, des minéraux, des oligo-éléments, des polysaccharides, des saponines, des acides aminés, un mucilage

PARTIES UTILIS
ÉES :
Le suc des feuilles

DESCRIPTION :

L'aloès est dépourvu de tronc et peut dépasser 5 mètres de haut. Il porte des rosettes de feuilles étroites, gris-vert, serrées, épaisses et charnues, longues de 50 cm, au bord dentelé ou épineux. Les inflorescences en épis de fleurs jaunes ou rouges peuvent atteindre 1 mètre de long. Le fruit est une capsule triloculaire contenant des graines plates, de forme ellipsoïdes.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire des milieux arides d'Afrique du Sud et dans certaines îles de l'océan indien, il est aujourd'hui cultivé partout dans le monde. On le multiplie en détachant des petits plants munis de racines que l'on replante. Le suc des feuilles s'écoule naturellement de la feuille coupée.

 
PROPRIÉTÉS :

- Purgatif drastique
- Cicatrisante
- Antiseptique
- Tonique
- Emménagogue
- Anti-inflammatoire

INDICATIONS :

- Acné
- Plaies et blessures
- Hémorroïdes
- Constipation, Troubles hépatiques
- Diabète (avis médical obligatoire)
- Démangeaisons


UN PEU D'HISTOIRE :

Les vertus curatives de l'aloès étaient déjà bien connues dans l'antiquité. Faits, témoignages authentiques et récits légendaires parsèment son histoire. C'est chez les Sumériens, à l'époque des rois d'Akkad, que l'on retrouve sur des tablettes d'argile, la première allusion à l'usage thérapeutique de l'aloès (musabbar). Le "Livre égyptien des remèdes" du fameux papyrus Ebers (XVe siècle av. J.-C.) fait également mention de l'aloès parmi des formules de guérison remontant peut-être au IIIe millénaire avant notre ère. Chez les Hindous, l'aloès figure en bonne place parmi les plantes secrètes de l'Atharvaveda qui le surnomme "le guérisseur silencieux".

 
 

ATTENTION :

L'usage interne est formellement interdit chez le jeune enfant et la femme enceinte ou qui allaite, ainsi que chez les personnes souffrant d'urémie, d'une insuffisance rénale ou d'une maladie du foie.
Ne pas utiliser de façon prolongée et ne pas dépasser les doses recommandées.
Certaines espèces d'aloès sauvages sont protégées !


AUTRES ESPÈCES :

On utilise de la même façon l'aloès du Cap (Aloe ferox), originaire d'Afrique du Sud. Parmi les quelques 450 espèces connues, d'autres possèdent les mêmes vertus.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.