Chez Marie
 









 



AMADOUVIER

Fomes fomentarius
Famille des Polyporacées


NOMS COMMUNS :
Agaric du chêne, Amadou des chirurgiens, Polypore ongulé.

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :


PARTIES UTILIS
ÉES :
La racine

DESCRIPTION :

Ce champignon forme de grosses excroissances bossues, gris clair, gravées de sillons concentriques, formant entre eux des bourrelets plus amples au début, plus étroits avec l'âge. En dessous, on aperçoit des tubes de couleur claire. La chair, immédiatement sous la croûte dure, peut mesurer de 2 à 5 cm d'épaisseur. De couleur brun fauve, de consistance ouatinée et cotonneuse, c'est la partie utilisée pour fabriquer l'amadou. Au sommet du champignon, un noyau mycélien d'aspect marbré à la section assure le contact avec l'arbre.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Ce champignon croît de préférence sur les vieux troncs de hêtre, parfois aussi sur les bouleaux, les érables, les chênes ou les platanes.


PROPRIÉTÉS :

- Hémostatique
- Diurétique
- Laxative
- Tonique

INDICATIONS :

- Hémorragies bénignes
- Règles douloureuses
- Mal de tête
- Cors


UN PEU D'HISTOIRE :

L'amadou a servi depuis des temps reculés à recueillir l'étincelle produite par la percussion d'un silex sur un nodule de marcassite, puis, avec le "briquet", par celle d'un silex sur du fer.
Son nom renvoie à l'amadou, mot d'origine provençale qui signifie « amoureux », en allusion à sa capacité à s'enflammer. Le taxon latin se traduit, lui, littéralement "combustible à pansements".

ATTENTION :

 


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.