Chez Marie
 









 



ARGOUSIER

Hippophaë rhamnoides
Famille des Eléagnacées


NOMS COMMUNS :
Saule épineux, Agasse, Epine marine, Olivier de Sibérie

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
De la vitamine C, des flavonoïdes, des bêta-carotènes, des glucosides

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les baies

DESCRIPTION :

L'argousier est un arbuste épineux de 1,50 à 3 mètres de haut, dioïque, à rameaux étalés, aux feuilles lancéolées, caduques, alternes, rousses et argentées. Petites et jaunâtres, les fleurs forment des petits groupes sur les rameaux. Les fleurs mâles et femelles sont sur des pieds séparés. Le fruit est une drupe orange vif, d'environ 8 mm de long, qui forme des groupes denses sur les rameaux et qui persistent en général tout l'hiver.


CULTURE ET RÉCOLTE :

L'argousier est une espèce pionnière, fixatrice d'azote, que l'on rencontre notamment dans les Alpes au bord des torrents, le long du Rhin, des côtes nordiques, dans toute l'Eurasie et on le trouve en Chine, en Russie, en Mongolie, en Grande-Bretagne et jusqu'en Finlande. Les baies sont récoltées manuellement sur des arbustes sauvages poussant entre 1200 m et 1500 m d'altitude. Ramasser les baies mûres à l'automne (septembre - octobre). Extraire le jus frais et conserver dans du sucre ou du miel.


PROPRIÉTÉS :

- Cicatrisante
- Tonique
- Astringente

INDICATIONS :

- Fatigue
- Convalescence
- Cicatrisation


UN PEU D'HISTOIRE :

L'utilisation médicinale des baies d'argousier remonte à l'Antiquité. Les Grecs l'utilisaient pour favoriser la prise de poids des chevaux et lustrer leur pelage, d'où son nom latin, hippophae qui signifie « cheval » et « briller ».


 

ATTENTION :

Evitez la prise du jus et du sirop en fin de journée en raison de l'effet légèrement stimulant de la vitamine C.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.