Chez Marie
 









 



ARNICA

Arnica montana
Famille des Astéracées


NOMS COMMUNS :
Arnique, Tabac des Vosges, Tabac des Savoyards, Doronic d'Allemagne, Herbe aux chutes, Souci des Alpes, Plantain des Alpes, Herbe aux prêcheurs, quinquina des pauvres

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Une huile essentielle, des acides galliques, des acides gras, des coumarines, des pigments caroténoïdes,

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les capitules et la racine

DESCRIPTION :

L'arnica est une plante des montagnes à racine traçante, noirâtre, munie de radicelles fibreuses. La tige, de 50 cm environ, est cylindrique et velue. Les feuilles sont presque toutes réunies à la base de la tige. Sessiles, elles sont ovales, entières, épaisses aux nervures saillantes, un peu velues. Les fleurs, solitaires ou groupées, sont disposées à l'extrémité de la tige : l'une, principale est régulière, d'un beau jaune orangé; les autres sont longuement étalées en languettes. Elles font leur apparition de mai à juillet.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Elle se rencontre couramment dans les prairies subalpines sur sol acide, dans les Vosges, les Alpes et le Jura. Très abondante à l'état sauvage, l'arnica est difficile à cultiver. Elle pousse entre 600 et 2 400 mètres d'altitude, dans des rocailles et sur des sols riches de terre de bruyère, abritées et ombragées. On la propage par ses graines que l'on sème à l'automne ou au printemps. On repique les jeunes plants en août ou à l'automne. La fleur se récolte au tout début de la floraison ; délicate, elle est séchée dans des endroits très secs.


PROPRIÉTÉS :

- Antiseptique
- Vulnéraire
- Fébrifuge
- Emménagogue
- Anti-inflammatoire
- Analgésique

INDICATIONS :

- Contusions
- Foulures
- Foulures
- Furoncles
- Troubles de l'estomac


UN PEU D'HISTOIRE :

Il semble que ce soit Sainte Hildegarde, abbesse de Rupertsberg, près de Bingen, qui, au Moyen Age, décrivit la première les propriétés de l'arnica contre les contusions et ecchymoses.


ATTENTION :

L'arnica ne doit être utilisée qu'en usage externe.
Ne pas appliquer sur les plaies ouvertes.
La cueillette de l'arnica est réglementée en France et l'espèce est protégée en Allemagne, en Autriche et en Suisse.


AUTRES ESPÈCES :

On emploie également en Europe les capitules d'une espèce voisine, Arnica chamissonis, et en Amérique du Nord, ceux d'une espèce locale, A. fulgens.



Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.