Chez Marie
 









 



ASPERGE

Asparagus officinalis
Famille des Liliacées


NOMS COMMUNS :
Aristocrate des légumes

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des saponines, de l'asparagine, des tanins, des sels minéraux, des vitamines, du mucilage

PARTIES UTILIS
ÉES :
La racine

DESCRIPTION :

L'asperge est une plante vivace à souche rampante, épaisse, cylindrique, charnue, rameuse, munie de nombreuses racines fibreuses et allongées. La tige, de 1 mètre et plus, est cylindrique, dressée et rameuse à la partie supérieure. Elle porte des feuilles divisées en rameaux filiformes et mous. Les fleurs, visibles de mai à juin, jaune verdâtre, en forme de cloche, terminent les pédoncules grêles et pendants, articulés vers le milieu. Unisexuées, les fleurs mâles sont plus grandes que les femelles.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Cette plante potagère vivace est originaire des pays de l’est de la Méditerranée. Des traces de variétés sauvages ont été retrouvées en Afrique et des archéologues croient qu’elle aurait été également cultivée en Égypte. Creuser des fossés de 50 cm de largeur et profonds de 50 à 60 cm. Déposer du fumier chaud que vous revoucrirez d'une couche de terre. Planter les greffons d'asperge à 50 cm les uns des autres. Remplissez ensuite la fosse de terre. Les racines se récoltent sur des pieds de 2 ou 3 ans. Difficiles à sécher, on les lave après les avoir arrachées, puis elles sont coupées et mises dans des endroits secs légèrement chauffés.


 
PROPRIÉTÉS :

- Diurétique
- Apéritive
- Dépurative
- Calmante
- Laxative

INDICATIONS :

- Douleurs rénales
- Hydropisie
- Asthénie



UN PEU D'HISTOIRE :

L'asperge est consommée depuis plus de 2 000 ans. Elle fut d'abord appréciée pour ses propriétés médicinales. L'asperge tomba dans l'oubli au Moyen Âge, mais continua à être cultivée par les Arabes. Au XVIIIe siècle, elle regagna sa popularité grâce à Louis XIV.
L'asperge a inspiré et fait tourner bien des têtes, celle de François 1er jusqu'à celle du Roi Soleil qui en réclamait même en hiver! Volupté gourmande, phallique, l'asperge devient interdite de séjour au XIXe siècle dans les pensionnats de jeunes filles par les religieuses qui la soupçonnent d'exciter l'imagination et les sens de ces demoiselles.


 

ATTENTION :

L'asperge n'est pas recommandée aux personnes qui souffrent de cystite, de la goutte et d'arthrite, ou encore de maladie rénale.


AUTRES ESPÈCES :

Plusieurs espèces d'asperge sauvage poussent en France, en particulier l'asperge à feuilles aiguës (Asparagus acutifolius), dont les jeunes pousses sont appréciés à chaque retour de printemps.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.