Chez Marie
 









 



ASPHODÈLE

Asphodelus ramosus
Famille des Liliacées


NOMS COMMUNS :
Asphodèle rameux, Asphodèle porte-cerise, Alède, Alega

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Du sucre, un glucoside, de l'amidon, de la résine, du mucilage

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les racines

DESCRIPTION :

L'asphodèle est une plante vivace, à racines bulbeuses, charnues, qui produit une touffe de feuilles longues et minces, d'un vert foncé, au sein desquelles se développent de grandes hampes florales creuses, de 1 mètre de haut. Celles-ci portent de très nombreuses fleurs blanches qui s'épanouissent progressivement, du bas vers le haut de l'inflorescence, à partir du mois de mai. A ces fleurs succèdent des fruits ronds et luisants, verts ou bruns, contenant des graines noirâtres.


CULTURE ET RÉCOLTE :

L'asphodèle pousse naturellement en Inde et dans les régions méditerranéennes, sur les talus des routes et les garrigues. Les racines doivent être cueillies après la première année.


PROPRIÉTÉS :

- Diurétique
- Antiseptique
- Vulnéraire

INDICATIONS :

- Eczéma
- Verrues
- Plaies


UN PEU D'HISTOIRE :

Consacrée à Hadès et à Perséphone, elle est donc liée aux Enfers où on la trouvait en grand nombre dans la promenade des morts ; elle conférait une seconde vie immortelle. Les Grecs en firent un contrepoison universel tandis que les Pythagoriciens la considéraient, avec la mauve, comme une nourriture parfaite pouvant être consommée par les mages.

ATTENTION :

A utiliser sur avis médical.


AUTRES ESPECES :

Il existe plusieurs espèces d'asphodèles. En dehors de l'asphodèle d'Arrondeau (A. arrondeaui) qui croît en Bretagne, toutes les autres sont méditerranéennes : A. cerasiferus, A. fistulosus et A. ramosus.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.