BARBADINE

Passiflora quadrangularis
Famille des Crucifères


NOMS COMMUNS :
Grenadille géante

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des coumarines, des flavonoïdes, des triterpènes, un alcaloïde, des lignanes, des hétérosides

PARTIES UTILIS
ÉES :
La racine, les feuilles

DESCRIPTION :

La bardine est une liane grimpante qui peut atteindre 45 mètres de haut dans son habitat naturel. Les feuilles persistantes sont ovales, très grandes. Les fleurs solitaires, hermaphrodites sont grandes, odorantes, à pétales rose pourpré dessus, blanchâtres en dessous. La barbadine est un gros fruit, et certainement l'un des plus gros, sinon le plus gros fruit de la passion. Il mesure jusqu'à 30cm de long, et peut peser plusieurs kilogrammes. A maturité, il est de couleur jaune


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire d'Amérique centrale, la barbadine est aujourd'hui cultivée dans toutes les régions tropicales où elle pousse et fructifie jusque vers 800 mètres, de préférence sur terrains argilo-sableux. Elle préfère les zones ombragées et abritées des vents. La multiplication se fait par semis des graines, ou plus facilement par bouturage, marcottage et greffage qui permet d'obtenir des fuits dès la deuxième année après un floraison qui s'étend de juillet à décembre.


PROPRIÉTÉS :

- Diurétique
- Astringente
- Emolliente
- Vermifuge

INDICATIONS :

-
Diarrhées
- Migraines
- Maux de gorge
- Douleurs rhumatismales


UN PEU D'HISTOIRE :

Le R.P. Duss, au XIXe siècle, décrit la préparation du punch à la barbadine qui passe pour un poison redoutable. Les esclaves en faisaient un usage à l'encontre de leurs ennemis et les feuilles en seraient le contrepoison.

ATTENTION :

Utiliser exclusivement les feuilles séchées et la racine est réputée toxique.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.