Chez Marie
 









 



CAÏMITIER

Chrysophyllum caimito
Famille des Sapotacées


NOMS COMMUNS :
Caïmite, Pomme étoilée, Pomme de lait

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des glucides, des lipides, des protides, des sels minéraux, des vitamines

PARTIES UTILIS
ÉES :
L'écorce, les feuilles et les fruits

DESCRIPTION :

Le caïmitier est un grand arbre, de 10 à 15 mètres de haut, qui possède des feuilles pétiolées, obovales-lancéolées, plus ou moins acuminées. Elles sont couvertes d'un duvet jaune d'or. Le caîmitier épanouit des fleurs d'un vert blanchâtre, axillaires, ténues, solitaires ou en grappes pauciflores. Curieusement à ces fleurs aussi petites succèdent des baies subglobuleuses, appelées caïmites, pouvant atteindre la taille d'une pomme et de couleur fluctuant, selon les variétés, de jaunes à violacées. Ces fruits, avec 1 à 4 graines, sont comestibles avec une pulpe blanche, un peu gluante, odoriférante.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire des Grandes Antilles, on le trouve également dans les zones tropicales du Mexique et d'Amérique Centrale. Fréquent en Martinique, il est plutôt rare en Guadeloupe. La multiplication se fait par semis mais celle par marcottage aérien ou greffe donne de meilleurs résultats. Il affectionne les sols moyennement profonds et frais. La floraison commence en octobre et se poursuit jusqu'en janvier.


PROPRIÉTÉS :

- Astringente
- Fébrifuge
- Vulnéraire
- Laxative
- Stomachique
- Diurétique

INDICATIONS :

- Diarrhée
- Bronchite
- Blessures, plaies
- Diabète
- Rhumatismes


UN PEU D'HISTOIRE :

D'après Friederici (1947), le nom courant viendrait du Taïnos (Amérindiens qui peuplaient les Grandes Antilles). Le nom scientifique signifie littéralement 'feuille d'or', en rappel de la couleur dorée de la face intérieure des feuilles.

ATTENTION :

 


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.