Chez Marie
 









 



CARDÈRE SAUVAGE

Dipsacus silvestris
Famille des Dipsacacées


NOMS COMMUNS :
Cabaret des oiseaux, Lavoir de Vénus, Cuvette de Vénus, Baignoire de Vénus, Peigne de loup, Grande verge à pasteur

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
De l'acide silicique, des sels de potasse, des sels minéraux, des glucosides

PARTIES UTILIS
ÉES :
La racine

DESCRIPTION :

La cardère sauvage est une plante bisannuelle à racine pivotante, blanchâtre. La tige, de 1 à 1,50 mètre, est cylindrique, striée, munie d'aiguillons, un peu rameuse au sommet. Les feuilles, opposées, sont grandes, lancéolées, aiguës, dentées, elles se réunissent à la base. Les fleurs, visibles de juillet à septembre, sont rose lilas, placées à l'aisselle des bractées, qui sont raides, très aiguës, épineuses, formant par leur réunion des capitules très gros, ovoïdes et terminaux. Les fruits sont ovoïdes et allongés.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Commune dans les lieux incultes, présente dans toute l'Europe, l'Asie, l'Afrique du Nord, l'Amérique du Nord, la cardère ne pousse pas à plus de 800 mètres d'altitude. Multipliez la plante par semis, à l'automne ou au printemps. Eclaircissez ensuite dès que les plants atteignent 5 ou 6 cm. Récoltez la racine à la fin de l'été et séchez-la en tronçons.


PROPRIÉTÉS :

- Diurétique
- Sudorifique
- Dépurative
- Apéritive

INDICATIONS :

- Eczéma
- Psoriasis
- Impétigo




UN PEU D'HISTOIRE :

Les anciens confectionnaient, à l'époque des moissons, des petits moulins pour amuser les enfants qui s'impatientaient au bord des champs.
Dipsacus vient du grec : avoir soif, signification complémentaire du nom commun de la cardère, cabaret des oiseaux. Ceci provient du fait que les feuilles opposées de la cardère sont soudées et forment ainsi des réservoirs à pluie où les oiseaux peuvent étancher leur soif.

ATTENTION :

 


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.