Chez Marie
 









 



CASSIS

Ribes nigrum
Famille des Ribésiacées


NOMS COMMUNS :
Groseillier noir, Cassissier, Cassier

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Une huile essentielle, du tanin, de la vitamine P et C, des flavonoïdes

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les feuilles et les baies fraîches

DESCRIPTION :

Le cassis est un arbuste qui peut atteindre 1,50 mètre de hauteur. La tige, très rameuse, porte des feuilles odorantes, groupées entre elles, divisées en 5 lobes triangulaires, légèrement poilues dessus. Les fleurs, disposées en grappes pendantes, sont visibles en mai-juin. Rougeâtres et verdâtres, elles donnent naissance à un fruit succulent.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire des pays nordiques, le cassis n'était pas connu des Grecs ni des Romains. Il fut introduit en France vers le XVe siècle. Il se rencontre quelquefois à l'état sauvage en Alsace et en Belgique. Cultivez le cassis dans des terres profondes, fraîches, légèrement argileuses ou calcaires. Plantez les boutures en automne, taillez chaque année après la récolte pour favoriser le développement de la production des fruits. Récoltez les fruits en mai-juin, séchez-les dans des endroits secs et aérés.


PROPRIÉTÉS :

- Diurétique
- Tonique
- Antirhumatismale

INDICATIONS :

- Cellulite
- Œdème
- Goutte
- Rhumatismes
- Arthrite


UN PEU D'HISTOIRE :

Inconnu des Grecs et des Romains, ce fruit a emprunté sa définition latine "ribes" de l'ancien langage indo-européen. Cette racine étymologique correspond à son aire géographique car le cassissier existe à l'état sauvage de la Sibérie au Tibet. Lorsque les Maures envahissent l'Espagne au XVIIIe s., ils découvrent ce fruit qu'ils désignent sous le nom arabe de "ribas" pour signifier "aigre". Ce n'est qu'en 1550 que les Anglais modifient leur nom en "currant", ayant noté une forte ressemblance avec le petit raisin sans pépins et séché si commun en Grèce.

ATTENTION :

Théoriquement, les feuilles pourraient être contre-indiquées en cas d'insuffisance cardiaque ou rénale.
En l'absence de données toxicologiques complètes, certaines sources recommandent aux femmes enceintes ou qui allaitent d'éviter de consommer les feuilles, bien qu'aucun problème n'ait été signalé à ce jour.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.