Chez Marie
 









 



PETITE CENTAURÉE

Erythraea centaurium, syn. Centaurium umbellatum
Famille des Gentianacées


NOMS COMMUNS :
Gentianelle, Herbe au centaure, Herbe à la fièvre, Herbe à mille florins

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des principes amers, des acides phénols, des flavonoïdes, des alcaloïdes, des résines

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les sommités fleuries.

DESCRIPTION :

La petite centaurée est une jolie plante de 20 à 40 cm. Divisées en rameaux, dressées, les tiges supportent des feuilles ovales un peu oblongues, réunies en collerette à la base de la plante, alternes plus haut sur la tige. Les fleurs, visibles de juin à septembre, d'un beau rose vif, sont groupées en ombelles terminales. Le fruit est une capsule renfermant de minuscules graines.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Spontanée en France, en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, la petite centaurée croît dans les prés, les broussailles, les landes. La multiplication de la petite centaurée se réalise par semis, sous des châssis ou en pleine terre. Récoltez les sommités fleuries en pleine floraison, réunissez-les en bouquets, prenez soin de les entourer de papier d'emballage pour conserver aux fleurs leur couleur. Suspendez-les dans des endroits secs et aérés.


PROPRIÉTÉS :

- Laxative
- Tonique amer
- Digestive
- Apéritive
- Vermifuge
- Dépurative

INDICATIONS :

- Digestion
- Foie
- Fatigue
- Eczéma
- Goutte
- Diarrhées


UN PEU D'HISTOIRE :

Cette plante était déjà très connue et appréciée des Grecs. Le Centaure Chiron s'en servit pour soigner ses blessures après son combat contre Hercule.

ATTENTION :

L'usage prolongée de la petite centaurée peut entraîner une irritation des muqueuses gastro-intestinales.
Espèce protégée !


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.