Chez Marie
 









 



CETERACH OFFICINAL

Ceterah officinarum
Famille des Polypodiacées



NOMS COMMUNS :
Doradille, Herbe à dorer, Herbe dorée

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des tanins, des acides organiques, du mucilage

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les frondes

DESCRIPTION :

Le cétérach est une petite fougère vivace, formant de petites touffes. Elle possède une gerbe de frondes étalées, longues de 10 cm environ, profondément incisées en lobes ovales-arrondis, vert foncé. A la face inférieure des frondes, les sores de sporanges se trouvent inclus dans un ensemble dense d'écailles rousses et brillantes, conférant à toute cette face normalement cachée, par temps humide, un aspect soyeux. Par temps sec, les pinnules se recourbent et montrent alors cette face hérissée.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Cette fougère affectionne les rochers calcaires et les failles des vieux murs. On la rencontre dans les régions tempérées de l'Europe et de l'Asie depuis les Iles Britanniques jusqu'à l'Himalaya occidental. On la récolte de mai à août.


PROPRIÉTÉS :

- Calmante
- Pectorale
- Béchique
- Antitussive
- Diurétique
- Sudorifique

INDICATIONS :

- Bronchites
- Toux

- Cystites
- Coliques néphrétiques




UN PEU D'HISTOIRE :

La Doradille était nommée par divers médecins arables du Moyen-âge Cheterak; d'où le nom de Cétérach, que l'on trouve pour la première fois dans le Clavis sanationis de Simon Januensis (1288-1304). Il semble donc que ce sont les Arabes qui ont introduit la plante dans la matière médicale.

ATTENTION :

Espèce protégée !


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.