Chez Marie
 









 



CHARDON BÉNI

Cnicus benedictus
Famille des Composées


NOMS COMMUNS :
Safran sauvage, Centaurée bénie

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des flavonoïdes, un principe amer (cnicine), des tanins, une huile essentielle, un hétéroside amer

PARTIES UTILIS
ÉES :
La plante entière fleurie

DESCRIPTION :

Le chardon béni est une plante annuelle, à racine grêle et pivotante, de 20 à 60 cm. La tige, dressée, velue, a de nombreux rameaux écartés. Les feuilles sans stipules sont longues, lobées, sinueuses et épineuses. Les fleurs, visibles d'avril à juillet, sont jaunes, groupées en capitule velu, laineux, muni de feuilles et de bractées, intérieures et extérieures. Le fruit est cylindrique, muni de cottes fines, surmonté de poils soyeux.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Préférant les sols secs et sablonneux, le chardon béni est présent dans tout le pays méditerranéen. Multipliez-le par semis au printemps dans des terres légères et fumées. Récoltez la plante au tout début de la floraison, réunissez-la en bouquets et faites-la séchez dans des endroits secs et aérés.


PROPRIÉTÉS :

- Diurétique
- Fébrifuge
- Apéritive
- Dépurative
- Tonique

INDICATIONS :

- Digestion
- Fatigue
- Migraines
- Aérophagie
- Tension artérielle


UN PEU D'HISTOIRE :

Depuis le Moyen Âge, le chardon béni est chargé de nombreuses vertus magiques.
On dit même que les macules blanches dont s'orne son feuillage ne sont que les gouttes de lait tombées du sein de Marie lorsqu'elle fuit les persécutions d'Hérode.
Pour les jardiniers, arracher les chardons un Vendredi saint, c'est l'assurance de ne pas les voir repousser dans l'année.

ATTENTION :

Le chardon béni peut, à doses excessives, provoquer des vomissements.
Réactions allergiques possibles de photosensibilisation.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.