Chez Marie
 









 



CHICORÉE SAUVAGE

Cichorium intybus
Famille des Astéracées


NOMS COMMUNS :
Barbe de capucin, Laideron, Yeux de chats, Chicorée amère, cheveux de paysan, écoubette

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des sels minéraux, des tanins, des principes amers, du mucilage, des vitamines A, C, B, P et K

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les feuilles et les racines

DESCRIPTION :

La chicorée sauvage est une plante vivace à racine oblongue, assez forte, pivotante et brunâtre. La tige, de 40 à 80 cm, est droite, herbacée, striée, elle se divise en rameaux. Les feuilles sont ovales, allongées, à lobes aigus et dentés. Les fleurs, bleu violacé clair, sont visibles de juillet à septembre, elles forment de larges capitules solitaires, dont la réunion constitue une sorte d'épi lâche et terminal. Le fruit est un akène ovoïde, anguleux, muni d'une courte aigrette.


CULTURE ET RÉCOLTE :

La chicorée pousse dans toute l'Europe, l'Asie, le nord de l'Afrique, l'Amérique. Elle est très répandue sur le bord des routes, les talus, ainsi que les terrains en friche et les champs secs. Cultivez-la dans une terre profonde, bien fumée, en semis dès la fin du mois d'avril, courant mai. Récoltez les feuilles de juin à septembre avant que la plante monte. Arrachez les racines en octobre, lavez-les, coupez-les et faites-les sécher dans des endroits chauds et aérés.


PROPRIÉTÉS :

- Diurétique
- Cholagogue
- Apéritive
- Dépurative
- Fébrifuge

INDICATIONS :

- Rhumatismes
- Constipation
- Angines
- Eczéma
- Acné
- Dartres


UN PEU D'HISTOIRE :

Si, par aventure, vous briguez un poste glorieux mais comportant de grands risques, n'hésitez pas à vous faire enduire longuement le corps avec du jus frais de Chicorée sauvage. Votre démarche aboutira à coup sûr.
Pour juger du degré de courage d'un homme, il suffit de lui faire respirer un pied de Chicorée : s'il n'éprouve aucune angoisse, c'est un courageux.
Le papyrus Ebers mentionne déjà la Chicorée sauvage 4000 ans avant J-C. Les médecins y sont restés fidèles depuis. Dioscoride y voyait un fortifiant des voies digestives. Pour Galien, elle est l'amie du foie. Il en usait également contre les maux d'yeux et les empoisonnements. Horace, dans ses "Odes" s'exclame : Me pascunt olivae me cichorea levesque malvae. = Pour moi je me suffis d'olive, de chicorée et mauves légères. Ce qui, mis au goût du jour, pourrait signifier : ...Vivre d'amour et d'eau fraîche!
 

USAGE CULINAIRE :
 
 Ajoutez jeunes feuilles et fleurs à vos salades estivales.
 

ATTENTION :

Les personnes allergiques aux plantes de la famille des composées (marguerite, aster, pissenlit, etc.) devraient éviter la chicorée.
Les personnes souffrant de calculs biliaires devraient consulter un médecin avant de prendre de la chicorée puisqu’elle stimule la production de bile.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.