Chez Marie
 









 



COCA

Erythroxylum coca
Famille des Erythroxylacées


NOMS COMMUNS :
Cocaïer, Arbre à coca, Coca du Pérou

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
De la cocaïne, des alcaloïdes, une huile essentielle, des flavonoïdes, des vitamines, des minéraux

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les feuilles

DESCRIPTION :

Le coca est un petit arbrisseau de 2 mètres de haut, très rameux, pourvu d'une écorce brun-roux. Il porte des feuilles entières et caduques, ovales, alternées et persistantes. Les petites fleurs blanches sont en forme de couronne et les petites baies rouges sont charnues contenant une graine chacune.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire du Pérou et de Bolivie, le coca pousse dans les zones pluvieuses des Andes orientales, à 1 500 mètres d'altitude. Il est cultivé surtout pour approvisionner les trafics de drogue clandestins. On cueille les feuilles lorsqu'elles commencent à se recroqueviller.


 

PROPRIÉTÉS :

- Anesthésique
- Tonique
- Antianémique


 

INDICATIONS :

- Fatigue
- Nausées
- Asthme


UN PEU D'HISTOIRE :

Au Pérou, la coca était adorée comme une divinité, fille de Pachamama (mère terre nourricière). Mais son usage principal était comme offrande au Soleil, à la Pachamama et à d'autres divinités, aux Huacas (idoles), aux ancêtres, aux apachetas (monolithes), c'est-à-dire, lieux, objets, personnes ou concepts.

ATTENTION :

N'utiliser que sous contrôle médical.
En France, le coca est soumis à la législation des stupéfiants.


AUTRES ESPÈCES :

On emploie et on cultive également une autre espèce, Erythroxylum novogranatense, native du Venezuela au Pérou, qui renferme également de la cocaïne.

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.