Chez Marie
 









 



COGNASSIER

Cydonia vulgaris
Famille des Rosacées


NOMS COMMUNS :
Coudonnier, Coing, Coignier

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des sucres, de la pectine, de l'acide malique, du tanin, du mucilage

PARTIES UTILIS
ÉES :
Le fruit, les feuilles, les graines

DESCRIPTION :

Le cognassier est un petit arbre fruitier pouvant atteindre 6 à 7 mètres de haut. Ses feuilles sont entières, molles, pourvues d'un court pétiole, ovales et duveteuses sur leur face inférieure. Les fleurs sont grandes, blanches ou légèrement teintées de rose, et situées à l'extrémité des rameaux. Le fruit est le coing, il est puriforme, jaune, duveteux, âpre au goût et non comestible cru.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire de Perse, il est cultivé dans toute l'Europe. En France, il est très commun dans le bassin méditerranéen. On multiplie les cognassiers par greffage en écusson sur des boutures ou des semis de l'espèce originelle, sur aubépine ou sur poirier sauvage. La récolte s'effectue de septembre à novembre, selon les régions, à la mi-octobre dans l'est de la France.


PROPRIÉTÉS :

- Anti-diarrhéique
- Astringente
- Emolliente
- Sédative
- Fébrifuge

INDICATIONS :

- Diarrhée
- Hémorroïdes
- Affections de la bouche
- Maux de gorge



UN PEU D'HISTOIRE :

Il est raconté dans la mythologie que le célèbre jardin des Hespérides, dans lequel les trois filles d'Hespérus nourrissaient les moutons à toison d'or, produisait des "pommes d'or", gardées par un dragon... Il est dit aussi qu'Atalante fut devancée à la course parce que Hippomène lui jeta des "pommes d'or", qu'elle s'amusa à ramasser. Ces fameuses "pommes d'or" n'étaient autre que des coings, ce qui prouve qu'au-delà des légendes, l'origine du coing remonte en des temps bien lointains.


ATTENTION :

Ne pas consommer les graines sans avis médical.
Ne pas utiliser en cas de constipation.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.