Chez Marie
 









 



GRANDE CONSOUDE

Symphytum officinale
Famille des Borraginacées


NOMS COMMUNS :
Herbe à la coupure, Herbe aux charpentiers, Oreille d'âne, Langue de vache, Confée, Pecton

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des tanins, du mucilage, de l'allantoïne, une huile essentielle, des alcaloïdes

PARTIES UTILIS
ÉES :
La racine et les feuilles


DESCRIPTION :

La grande consoude est une plante vivace à racine longue, pivotante, épaisse, noirâtre, charnue. Elle donne naissance à une tige de 50 cm à 1 mètre, velue, hérissée, robuste. Les feuilles, alternes, sont ovales, lancéolées, aiguës, entières, un peu ondulées sur les côtés, d'un beau vert foncé. Les fleurs, pourpre violacé ou blanches, visibles de mai à juin, sont groupées en retombantes. Le fruit est entouré par un calice persistant.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Préférant les lieux humides, la grande consoude est fréquente au bord des rivières, dans les sols frais et riches des prairies. Commune dans toute l'Europe, elle ne pousse pas à grandes altitudes. Abondantes dans la nature, on peut la multiplier en semant les graines dès leur maturité. Il suffit ensuite d'éclaircir en arrachant quelques petits pieds. Récoltez les racines au printemps dès que la plante sort ou à l'automne, après la végétation. Après l'avoir arrachée, lavez-la pour la débarrasser de la terre, coupez-la en tronçons de 1 ou 2 cm, faites-la sécher dans des endroits secs et aérés. Récoltez les feuilles pendant toute la durée de la végétation.


 

PROPRIÉTÉS :

- Émolliente
- Béchique
- Astringente
- Sédative
- Expectorante
- Vulnéraire
- Anti-inflammatoire



INDICATIONS :

- Toux
- Bronchites
- Diarrhées
- Pertes blanches
- Hémorroïdes
- Ulcères variqueux
- Brûlures
- Entorses
- Rhumatismes


UN PEU D'HISTOIRE :

Déposée de nuit sur le rebord de la fenêtre d'une jeune fille, une feuille de consoude indiquait symboliquement que l'homme qu'elle épousera n'aura pas une vie de tout repos.
Glissée dans les bagages, la grande consoude empêche ceux-ci d'être volés, c'est du moins ce que l'on assurait autrefois sur le Transsibérien.

USAGE CULINAIRE :

Les jeunes pousses et les feuilles fraîches de consoude peuvent être consommées comme les épinards ou en salade.
 

ATTENTION :

Réserver cette plante à l'usage externe : ne pas avaler, elle peut provoquer un syndrome veino-occlusif chez certaines personnes.
Déconseillée pendant la grossesse et l'allaitement.

 


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.