Chez Marie
 









 



CYMBALAIRE

Antirrhinum cymbalaria, syn. Linaria cymbalaria
Famille des Scrophulariacées


NOMS COMMUNS :
Ruine de Rome, Linaire des murs, Lierre des murailles

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Du mucilage, du tanin, de la gomme, des acides

PARTIES UTILIS
ÉES :
La plante entière sauf les racines

DESCRIPTION :

La cymbalaire est une plante vivace qui possède des tiges grêles, couchées, pendantes, rameuses, très longues, haute de 20 à 60 cm. Les feuilles, alternes, longuement pétiolées, sont épaisses, découpées, arrondies, un peu en cœur à la base. Les fleurs, violettes ou d'un rose bleuâtre, sont solitaires à l'aisselle des feuilles avec un éperon un peu arqué. Le fruit est une capsule presque sphérique s'ouvrant au sommet par 3 dents. Celle-ci contient des graines marquées de crêtes sinueuses.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire d'Italie, d'où son nom vernaculaire, elle fut introduite au XVème siècle en France où elle s'est bien naturalisée. Elle ne dépasse pas 700 mètres en altitude, malgré tout, et est absente de certaines régions. Cette plante se trouve dans les fentes des vieux murs en pierre. On la récolte d'avril à octobre en prenant soin de ne pas arracher les racines, qui se détachent facilement de leur support.

PROPRIÉTÉS :

- Astringente
- Vulnéraire
- Hémostatique
- Antiscorbutique

INDICATIONS :

- Gale
- Hémorroïdes
- Scorbut


UN PEU D'HISTOIRE :


ATTENTION :

 


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.