Chez Marie
 









 



DIGITALE

Digitalis purpurea
Famille des Scrofulariées


NOMS COMMUNS :
Gant de Notre-Dame, Gant de bergère, Doigtier, Pêterelle

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des hétérosides, une huile essentielle, des tanins, des acides, des matières minérales, des flavonoïdes, des saponicides

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les feuilles

DESCRIPTION :

La digitale est une plante herbacée habituellement bisannuelle ; quelquefois vivace dans les zones les plus tempérées. La 1ère année, les feuilles de la base s’organisent en rosette, elles sont ovales, lancéolées, recouvertes sur la face inférieure de très fins poils gris (aspect duveteux). La 2ème année, une nouvelle rosette apparaît ; en son centre s’élève une tige de 0,50 à 1,50 mètre de haut. Elle porte des feuilles alternes aux nervures très saillantes, de taille décroissante vers le sommet où se développe l’inflorescence en forme de grappe, unilatérale. Les corolles, à cinq lobes inégaux, sont en forme de doigts de gant, pendantes, de couleur pourpre à l’extérieur, rose pâle avec des taches plus sombres à l’intérieur (rouge vif à presque noir). Leur taille peut atteindre 5 cm. La floraison a lieu de mai à septembre selon les régions et l’altitude. Les fruits sont en forme de capsules ovoïdes à deux loges, contenant de nombreuses et très petites graines jaunâtres au pouvoir germinatif de longue durée (jusqu’à quinze ans).


CULTURE ET RÉCOLTE :

Elle est présente dans toute l’Europe occidentale et septentrionale (limitée au 62° de lat. nord), au Canada et dans les zones tempérées, sur les sols siliceux ou granitiques, à une altitude moyenne de 400/500 m pouvant aller jusqu’à 1500 m. Elle est fréquente en France dans les Vosges, les Ardennes, le Massif Central, et les Pyrénées. On la trouve rarement sur les sols calcaires et elle est absente du bassin méditerranéen. Elle préfère l’ombre légère des clairières et affectionne particulièrement celles crées par de récentes coupes de bois, les lisières et le bord des chemins de la forêt ; à ce moment là, les plantules bénéficient de la lumière solaire qui leur est indispensable pour végéter.


PROPRIÉTÉS :

- Tonicardiaque
- Diurétique

INDICATIONS :

- Insuffisance du myocarde


UN PEU D'HISTOIRE :

La digitale pourpre, surnommée "Gant de Notre-Dame" ou "Doigt de la Vierge", car la mère de Jésus s'était servie de la corolle de la plante pour panser une blessure au pouce, protège le foyer, d'où l'intérêt d'en avoir dans son jardin, d'où également cette coutume galloise : " Les femmes tirent des feuilles et des sommités fleuries une teinture noirâtre avec laquelle elles peignent, 2 fois l'an, le 1er mai et la veille de la Toussaint, le sol de leur chaumière; elles ne badigeonnent pas uniformément tout le carrelage, mais passent leur teinture sur les joints entre les dalles. Ce curieux "plaid" a le pouvoir de repousser les forces négatives de toutes sortes".

ATTENTION :

Une surdose de digitale pourprée peut être fatale. N'utiliser que sous contrôle médical.


AUTRES ESPÈCES :

La digitale laineuse (Digitalis lanata) est une autre espèce du même genre, connue plus récemment.

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.