Chez Marie
 









 



ÉGLANTIER

Rosa canina
Famille des Rosacées


NOMS COMMUNS :
Rosier des chiens, Agulancier, Rose sauvage, Rose des haies, Cynorhodon, Gratte-cul

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Un colorant rouge, de la vitamine C, A, E etc..., des sucres, des tanins, des flavonoïdes...

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les fruits, les feuilles et les pétales

DESCRIPTION :

L'églantier est un arbre buissonnant à tiges diffuses et rameuses munies d'aiguillons recourbés. Il peut atteindre jusqu'à 3 mètres de hauteur. Les feuilles alternes, pétiolées, se composent de 5 ou 7 folioles ovales, arrondies, fortement dentées en lame de scie. Les fleurs sont grandes, en principe roses, rarement blanches, groupées par 5 ou 6 corymbes terminaux. Le fruit, un genre de cerise ovale et charnue - nommée cynorhodon -, est formé par le calice persistant.


CULTURE ET RÉCOLTE :

L'églantier est commun en Europe dans les haies, les broussailles, les terres incultes, il est utilisé par le pépiniériste pour greffer les rosiers. On le multiplie par les graines, boutures, drageons ou éclats de la souche. La récolte des cynorhodons se fait à l'automne ou, mieux, dès la première gelée matinale. Utilisez-les tout de suite pour les confitures, laissez-les sécher dans des endroits secs et aérés pour l'utilisation en tisane tout au long de l'année. Concassez-les après un séchage correct.


PROPRIÉTÉS :

- Astringente
- Diurétique
- Dépurative
- Anti-inflammatoire

INDICATIONS :

- Diarrhées, Entérites
- Fatigue
- Refroidissements


UN PEU D'HISTOIRE :

Surnommé rosier du diable, l'églantier à été maudit depuis que judas s'y pendit, ses graines sont d'ailleurs appelé "baies de Judas" .
Le folklore breton considère comme une création du diable qui tentait d'imiter le rosier.
Selon la légende allemande, lorsque le démon tombé du ciel tenta de se faire une échelle avec les épines de l'églantier, Dieu souffla sur l'arbrisseau pour l'empêcher de s'élever et Satan furieux abaissa vers le sol la pointe des épines.
Qui se pique à ses épines doit se garder d'injurier l'arbrisseau sous peine de tomber malade jusqu'à ce qu'on lui présente des excuses.
Une jeune fille qui en touche une branche risque elle de contracter une maladie mortelle (Drome) tandis que si elle cueille une églantine son mariage sera retardé d'un an (Vienne) . Dans cette même région, placer la fleur de rosier sauvage sur la tombe porte malheur à la famille du défunt . Pour qu'ils ne touchent pas ses fleurs, on dit encore aux enfants qu'ils risquent d'être frappé par la foudre ou d'attraper des poux (Bretagne)
Enfin se servir d'une branche d'églantier pour frapper ou conduire des bêtes attire l'attention du démon (Cher)
Une décoction réalisé à la pleine lune de l'écorce des fleurs et de la sève du rosier du Diable constitue un puisant envoûtement d'amour.
Dans tout le sud de la France les sorciers utilisaient des racines cueillis également à la pleine lune pour lancer leurs maléfices. En même temps une feuille suspendue au dessus de la porte d'entrée protège non seulement des sorciers mais aussi de la fièvre, des verrues, et des maux de dents. Pour faire disparaître une verrue, on recommande également dans les Alpes d'introduire le jour de l'ascension une mèche de cheveux de la patiente dans une branche de l'arbrisseau.
Pour soulager une douleur dentaire, on peut aussi avoir dans sa poche quelques fruits d'églantiers.
En Belgique, ces fruits étaient porté en collier par les jeunes enfants pour les mettre à l'abri des maladies

ATTENTION :

Aucun effet indésirable n'a été signalé à ce jour pour les préparations prises à doses thérapeutiques.

 

AUTRES ESPÈCES :

On distingue en France près de 30 espèces différentes de rosiers sauvages.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.