Chez Marie
 









 



ELLÉBORE BLANC

Veratrum album
Famille des Colchicacées


NOMS COMMUNS :
Fausse gentiane, varaire, Vérâtre blanc

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Nombreux alcaloïdes stéroïdiques, de la résine, des glucosides, des acides divers

PARTIES UTILIS
ÉES :
La racine

DESCRIPTION :

L'ellébore blanc est une plante herbacée, vivace grâce à un rhizome épais. Les racines sont nombreuses et blanchâtres (très blanches à la cassure). La tige très raide (50 à 150 cm), cylindrique, un peu velue portent des feuilles alternes, plissées, engainantes sur plusieurs centimètres . La tige est terminée par un épi de petites fleurs verdâtres. Le fruit est une capsule à trois pointes.


CULTURE ET RÉCOLTE :

L'ellébore blanc croît en Suisse, en Italie, en France. On trouve cette plante dans les prairies, les clairières de montagne, les alpages. Elle est très répandue et elle pousse jusqu'à 2000 mètres d'altitude. On le multiplie par graines ou par éclats des pieds. On la récolte avant la floraison, au début de juin.


PROPRIÉTÉS :

- Antispasmodique
- Analgésique



INDICATIONS :

- Crampes
- Hypertension artérielle
- Diarrhée
- Vomissements
- Dysménorrhées


UN PEU D'HISTOIRE :

Les Anciens ont attribué à cette plante toxique, le pouvoir de calmer les cerveaux atteints de folie. C'est grâce à elle qu'Anticyrus, le premier à l'avoir utilisée pour cette affection, guérit Héraclès, frappé de démence par Héra et qui, dans une crise violente, avait tué ses enfants.

ATTENTION :

Extrêmement toxique pour les animaux (herbivores) et l'homme.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.