Chez Marie
 









 



ARBRE À ENCENS

Boswellia serrata
Famille des Burséracées


NOMS COMMUNS :
Oliban, Boswellie, Encens d'Inde

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des acides triterpéniques, de l'huile essentielle, des phénols, de l'acide uronique,
des résines, des tanins

PARTIES UTILIS
ÉES :
La résine et l'écorce

DESCRIPTION :

L'arbre à encens est un arbre mesurant 10 mètres de haut, à écorce pâle et parcheminée, à feuilles caduques, à folioles dentées, ovales-oblongues et composées et à bouquets de petites fleurs blanches, pourvues de nectaires rouges.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire du Dhofar (sultanat d'Oman), l'arbre se retrouve aujourd'hui en Afrique de l'Est et en Inde. Il est très résistant à l'aridité. L'arbre mâle dont on tire la résine odorante doit avoir dix ans minimum. Cette résine est recueillie deux fois par année, en automne et au printemps. La première découvre un encens blanc, très pur. Au printemps, l'encens recueilli est roux, moins apprécié.


PROPRIÉTÉS :

- Anti-inflammatoire
- Analgésique
- Antiseptique
- Expectorante

INDICATIONS :

- Asthme
- Arthrite
- Inflammation de l'intestin
- Bronchite
- Dermatites


UN PEU D'HISTOIRE :

À l'époque antique, l'encens était plus précieux que l'or et il était le produit le plus cher. Il a été très et même trop utilisé pour des rituels religieux : les Rois Mages l'offrirent à l'enfant Jésus, Salomon parfumait son palais avec ce produit,… La fumée des feux sacrés chargée d'encens devait parvenir aux dieux. Cette résine était alors utilisée dans de nombreux rites : préparation à un voyage, retour d'un voyage,… De nos jours, il est encore présent dans des cérémonies religieuses catholique et bouddhiques.

ATTENTION :

Déconseillé pendant la grossesse.
Des effets indésirables : légers malaises gastro-intestinaux ou allergies cutanées (rares).


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.