Chez Marie
 









 



ÉPICÉA COMMUN

Picea abies, syn. Abies excelsia
Famille des Pinacées


NOMS COMMUNS :
Sapinette, Pesse, Sapin de Norvège

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Une huile essentielle, des résines, des tanins, de la vitamine C

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les feuilles, les bourgeons et la résine

DESCRIPTION :

L'épicéa est un arbre sempervirent pouvant dépasser 50 mètres de hauteur. Sa couronne est pyramidale, son port est rectiligne et les branches sont subdivisées en petits rameaux pendants. Le tronc est droit, d'un diamètre pouvant atteindre 2 mètres. L'écorce est d'abord lisse et d'un brun clair, puis elle se subdivise en plaques fines et d'un brun rougeâtre ou grisâtre. Les feuilles, acidulaires, persistantes, linéaires sont piquantes. Elles sont insérées une à une, en spirale, autour des petits rameaux. Les fleurs ne sont pas de véritables fleurs mais des structures coniques. Les structures mâles, appelées strobiles, sont disposées en chatons courts, d'un jaune rougeâtre. Les structures femelles, dites cônelets, sont cylindriques. Avant d'être pollinisées, elles sont rouges. Les fruits sont des cônelets qui deviennent d'un brun clair à maturité des graines. Ils sont pendants, avec des écailles arrondies.


CULTURE ET RÉCOLTE :

L'épicéa est présent un peu partout en Europe, espèce commune dans les Alpes du Nord et le Jura, plus localisée dans les Alpes du Sud et les Vosges, introduite dans de nombreuses autres régions de France, il s'élève de 700 à 2 000 mètres d'altitude. Les bourgeons se récoltent entre février et avril avant qu'ils ne s'ouvrent. Les "pommes" pendant la floraison, les feuilles et les branches toute l'année.


PROPRIÉTÉS :

- Balsamique
- Expectorante
- Antiseptique

- Sédative
INDICATIONS :

- Aphonie
- Rhumatismes



UN PEU D'HISTOIRE :

Une légende religieuse raconte que St Boniface (vers 675-754), d'origine germanique, grand réformateur des Eglises franques, s'était donné pour mission d'évangéliser les païens. S'adressant aux druides, prêtres de la religion celtique, détenteurs du savoir ( maîtres du Temps et du calendrier) de la transmission et de la cohésion des tribus, il prêchait sur le thème de la Nativité. Il voulut les convaincre que le Chêne n'était pas un arbre sacré et en fit abattre un. L'arbre écrasa tout sauf un jeune sapin. St Boniface s'empressa d'y voir un miracle et déclara " nous appellerons cet arbre, l'arbre de l'Enfant Jésus ". Le sapin devint l'arbre de l'immortalité et de l'enfantement.

USAGE CULINAIRE :

Les jeunes pousses du P. abies, qui ont une saveur citronnée, sont excellentes dans les salades et accompagnent agréablement le poisson.
 

ATTENTION :

 


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.