Chez Marie
 









 



FICAIRE

Ficaria ranunculoides
Famille des Renonculacées


NOMS COMMUNS :
Petite éclaire, Petite chélidoine, Herbe aux hémorroïdes, Herbe au fic, Bouton d'or, Grenouillette, Épinard des bûcherons

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Une huile essentielle, des tanins, de la vitamine C, des hétérosides

PARTIES UTILIS
ÉES :
La racine

DESCRIPTION :

La ficaire est une plante vivace à racines fibreuses, granuleuses, qui présentent des tubercules ovoïdes et charnus. La souche, très courte, donne naissance à plusieurs tiges, hautes de 20 cm environ, couchées ou montantes, groupées en touffe. Les feuilles, alternes, à pétioles élargi et engainant à la base, sont en forme de cœur, crénelées, épaisses, d'un joli vert foncé dessus, plus claires dessous. Les fleurs, étoilées, solitaires, visibles dès le mois de mars, d'un beau jaune d'or vif, sont situées à l'extrémité de la tige. Le fruit est composé de nombreux akènes obtus.

CULTURE & RÉCOLTE :

On rencontre la ficaire dans toute l'Europe, elle préfère les lieux humides, couverts et ombragés, et pousse rarement au-delà de 1 600 mètres d'altitude. Sa multiplication s'effectue par les graines, qui ont du mal à germer, mais plus facilement par éclat des souches. Récoltez la plante à sa pleine maturité, réunissez-la en bouquets, faites-les sécher à l'ombre. La racine perd ses propriétés au séchage.

PROPRIÉTÉS :

- Analgésique
- Décongestionnante
- Anti-inflammatoire
- Diurétique

INDICATIONS :

- Hémorroïdes
- Jambes lourdes


UN PEU D'HISTOIRE :

Les anciens, à la campagne, avaient pour habitude d'avoir des racines fraîches de ficaire dans leurs poches pour soulager les hémorroïdes.

ATTENTION :

La ficaire ne doit jamais être utilisée fraîche et l'usage interne doit être absolument proscrit.
Interdite pendant la grossesse et l'allaitement.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.