Chez Marie
 









 



GENTIANE

Gentiana lutea
Famille des Gentianacées


NOMS COMMUNS :
Grande gentiane, Jansonna, Gentiane jaune, Quinquina indigène

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des glucosides amers, des tanins, des sucres, une huile essentielle

PARTIES UTILIS
ÉES :
La racine

DESCRIPTION :

La gentiane est une belle plante vivace à racine cylindrique, longue, grosse, charnue, spongieuse, rameuse, brun jaunâtre. La tige, de 1 mètre environ, est cylindrique, dressée, elle porte des feuilles opposées, grandes, entières, embrassantes. Les fleurs, visibles de juin à août, sont nombreuses, d'un beau jaune, elles sont réunies en grappes à l'aisselle des feuilles supérieures. Le fruit est une capsule ovale à quatre angles arrondis qui renferme un grand nombre de graines aplaties.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Commune dans le centre de l'Europe, la gentiane se plaît dans les lieux montueux, les terrains calcaires, les bois, entre 800 et 2 000 mètres d'altitude. On la multiplie par semis des graines au printemps, on éclaircit dès que la plante atteint 10 cm. Récoltez la racine sur des pieds âgés de 2 à 5 ans, à l'automne, après la chute des feuilles. Une fois déterrée, débarrassez-la des radicelles et autres écailles s'y étant fixées, lavez-la, coupez-la en morceaux, fendez ceux qui sont trop gros. Faites-les sécher au soleil pendant quelques jours, à l'ombre et dans un endroit chaud ensuite.


PROPRIÉTÉS :

- Fébrifuge
- Tonique
- Vermifuge
- Résolutive

INDICATIONS :

- Fatigue
- Perte d'appétit
- Fièvre
- Plaies


UN PEU D'HISTOIRE :

Dioscoride nous dit que la gentiane doit son nom à Gentius, roi d'Illyrie, vaincu par les Romains et mort au IIe siècle avant Jésus-Christ. Il semble plutôt qu'elle porte le nom d'un médecin de l'Antiquité qui l'aurait recommandée pour combattre une épidémie.

ATTENTION :

Des effets secondaires sont possibles, en particulier des maux de tête occasionnels.
Ne pas utiliser en cas de grossesse et d'allaitement.
Espèce protégée !


AUTRES ESPÈCES :

La gentiane jaune a de nombreuses sœurs, généralement à fleurs bleues, parfois pourpres. Plusieurs variétés naines affectionnent, en particulier, les pelouses alpines qu'elles émaillent de leu bleu intense.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.