Chez Marie
 









 



GRAND HOUX

Ilex aquifolium
Famille des Ilicinées


NOMS COMMUNS :
Houx épineux, Grand pardon

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Du tanin, de la cire, de la gomme, de la rutine

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les feuilles, les baies

DESCRIPTION :

Le houx est un arbuste qui peut atteindre plusieurs mètres de haut. Ses feuilles coriaces, d'une vert luisant, sont bordées d'épines. Il fleurit en mai et juin et donne de petites fleurs blanches groupées en corymbes. Ses fruits, rouges, toxiques, mûrissent en automne et restent sur l'arbre tout l'hiver.

CULTURE ET RÉCOLTE :

Le houx pousse dans une grande partie de l'Europe, de l'Asie occidentale et centrale et d'Afrique du Nord. Le houx croît spontanément dans les régions à climat humide et tempéré. Il préfère les ombrages des chênaies, des châtaigneraies et des hêtraies. On récolte les feuilles au printemps et les baies en hiver.

PROPRIÉTÉS :

- Diurétique
- Tonique
- Fébrifuge

INDICATIONS :

- Fièvre
- Bronchite
- Diarrhée
- Troubles hépatiques


UN PEU D'HISTOIRE :

Ainsi, chez les Romains, des couronnes de houx étaient offertes aux jeunes mariés en signe de bons vœux et de félicitations. Pour les Grecs, le houx conférait la prévoyance.
Les Romains célébraient «allègrement» les Saturnales à la fin du calendrier romain, soit le mois de décembre. En l'honneur de Saturne, dieu des semailles et de la culture de la vigne, ces festivités coïncidaient avec la fin des activités agricoles et le solstice d'hiver, moment de l'année où les jours commencent à rallonger. Il était alors de bon ton d'envoyer des présents garnis de houx à ses amis. Voilà d'où nous viendrait, estiment les historiens, la coutume de l'utilisation du houx au temps des fêtes en signe de bienveillance.
Le houx est aussi depuis fort longtemps un symbole sacré. Les druides, ces prêtres des Celtes et des Gaulois, croyaient que le soleil ne quittait jamais les plants de houx (le houx d'Europe ne perd pas ses feuilles en hiver comme la majorité des plantes). En décorant les habitations de branches de houx, les esprits de la forêt pouvaient y trouver refuge pendant les rigueurs de l'hiver. Le houx était donc une plante sacrée. Dans la langue anglaise, le houx se dit «holly» et l'on croit que ce mot résulterait de la déformation du mot «holy» (saint).

ATTENTION :

Les fruits provoquent de violentes inflammations de l'appareil gastro-intestinal. Les enfants sont attirés par la couleur de ce fruit d'un beau rouge vif et il faut savoir que l'ingestion de ces baies peut être mortelle.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.