Chez Marie
 









 



GRATTERON

Galium aparine
Famille des Rubiacées


NOMS COMMUNS :
Gaillet, Herbe collante, Trainasse, Gratte-cul

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des iridoïdes, des flavonoïdes, des tanins, des alcanes, de l'amidon

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les parties aériennes

DESCRIPTION :

Le gratteron est une plante annuelle de 1,2 mètres de haut, à tiges carrées, très ramifiées, anguleuses, et naturellement couchées au sol. Les feuilles, lancéolées et verticillées, sont munies de poils rigides et crochus à la face supérieure. Les petites fleurs blanches sont groupées en cymes multi florales et pédonculées. Les petits fruits, ronds et verts, sont recouverts de crochets.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Répandu en Europe et en Amérique du Nord, le gratteron pousse dans de nombreuses autres régions tempérées, notamment en Australie, de préférence dans les jardins, au bord des routes et dans les haies. On récolte la plante entière sans les racines en mai et juin, juste avant la floraison.


PROPRIÉTÉS :

- Diurétique
- Calmante
- Dépurative
- Anti-inflammatoire

INDICATIONS :

- Eczéma
- Psoriasis
- Arthrite
- Troubles hépatiques


UN PEU D'HISTOIRE :

Selon une croyance du XVIe siècle, si une jeune fille mange du gratteron, appelé aussi « gratte-cul », et urine aussitôt, c'est la preuve qu'elle n'est plus vierge. Dans la Vienne, on croit que celle qui se compose une guirlande ou une couronne avec cette plante herbacée des prés à petites fleurs jaunes ou blanches attire le malheur : elle mourra jeune et célibataire ou deviendra mère célibataire

ATTENTION :

A utiliser avec précaution.
 

AUTRES ESPÈCES :

De nombreuses espèces de gratteron poussent dans nos régions. La plupart ont des fleurs blanches, certaines jaunes comme le caille-lait (Gallium verum). Il est facile de distinguer au simple toucher le gratteron, car il s'agrippe à tout ce qui l'approche.

 


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.