Chez Marie
 









 



GUIMAUVE

Althaea officinalis
Famille des Malvacées


NOMS COMMUNS :
Althée, Mauve blanche

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des mucilages, des sucres, une huile essentielle, de la vitamine C, de l'amidon

PARTIES UTILIS
ÉES :
La racine, les fleurs et les feuilles


DESCRIPTION :

La guimauve est une plante vivace à racine oblongue de 60 à 120 cm, de la grosseur d'un doigt, fusiforme, charnue, mucilagineuse, blanche, quelquefois rameuse. La tige, qui peut atteindre 1,50 mètre, est cylindrique, cotonneuse, rameuse, dressée, ferme. Les feuilles, alternes, pétiolées en forme de cœur, composées de 3 à 5 lobes peu marqués, sont aiguës, crénelées, douces au toucher, vert blanchâtre. Les fleurs, blanchâtres ou rosées, sont situées à l'aisselle des feuilles supérieures, les plus hautes forment des grappes terminales. Le fruit est composé de nombreux carpelles.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Commune dans toute l'Europe, la guimauve aime les champs, les bords des ruisseaux, les terrains frais et humides. Elle aime les sols argileux salés. On la propage par les graines au printemps que l'on repique en avril-mai. On fait également des boutures, arrachées à l'automne. Conservez-les en silo, divisez-les en fonction des bourgeons apparents, choisissez un ou deux bourgeons par pied. Récoltez les feuilles en juin-juillet, les fleurs au tout début de leur floraison, qui peut avoir lieu de juillet à septembre. Arrachez les racines à la fin de l'automne, avant les premières gelées, quand la plante est fanée. Lavez-les, coupez-les et faites-les sécher dans des endroits secs et aérés. Toutes les parties de la plante sont délicates, prenez-en soin dans la période de séchage.

PROPRIÉTÉS :

- Adoucissante
- Émolliente
- Sédative
- Béchique
- Immunostimulante

INDICATIONS :

- Inflammation de la gorge, de la bouche
- Toux
- Furoncles
- Troubles urinaires
- Gastro-entérites


UN PEU D'HISTOIRE :

La guimauve, qui signifie, dans le langage des plantes, la bienfaisance, est une plante protectrice qui attire, dit-on, les esprits bénéfiques : on recommande de suspendre un plant de guimauve (racines comprises), tête en bas, dans une maison ou une étable ou encore d'en éparpiller sur le sol.
La plante bénéficiant d'une réputation de «catalyseur des pouvoirs psychiques», sa racine fraîche doit être brûlée sur un réchaud en terre «pour exalter les pouvoirs psychiques, pour se mettre en état réceptif pour effectuer un voyage hors du corps».
Un collier de guimauve passé autour du cou des enfants leur épargne le mal de dents.
On dit encore qu'un onguent composé de graines de guimauve pulvérisées empêche les guêpes de piquer.

USAGE CULINAIRE :

Faites bouillir les racines jusqu'à tendreté, épluchez-les et faites-les rapidement revenir dans du beurre. Ajoutez les fleurs dans les salades. Les feuilles peuvent parfumer l'huile et le vinaigre.
 
ATTENTION :

Même si aucun effet secondaire n'a été signalé à ce jour, il faut noter que la guimauve peut devenir toxique lorsqu'elle est mise en présence de substances qui précipitent les mucilages : alcool, tanins ou fer.
Espèce protégée dans certaines régions et pays (Nord-Pas-de-Calais, Autriche, Suisse)


AUTRES ESPÈCES :

La rose trémière (Alcea rosea), encore appelée rose alcée, passerose ou mauve arborée, peut servir aux mêmes usages que la guimauve.

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.