Chez Marie
 









 



HARICOT

Phaseolus vulgaris
Famille des Légumineuses


NOMS COMMUNS :
Faséole, Fayot, Faisole, Fasole

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des vitamines, des substances minérales, des oligo-éléments, de l'eau, de l'arginine

PARTIES UTILIS
ÉES :
La cosse

DESCRIPTION :

Le haricot est une plante herbacée de taille variable dont la tige s'enroule sur un support, elle est plus ou moins couverte de poils. Les feuilles, alternes, ont un pétiole long et sont divisées en 3 folioles aiguës au sommet. Les fleurs, visibles de juillet à octobre, sont réunies en grappes, sur des rameaux florifères. Le fruit est une gousse allongée, bosselée, qui contient plusieurs graines.

CULTURE ET RÉCOLTE :

Commun en Europe, le haricot peut se cultiver jusqu'à 1 600 mètres d'altitude. On le sème au mois d'avril dans des sols meubles, frais, sans humidité excessive. La récolte se pratique quand la gousse est sèche. Après avoir écossé les gousses, conservez-les, faites-les sécher dans des endroits secs et aérés en petites couches.


PROPRIÉTÉS :

- Diurétique
- Dépurative
- Tonique
- Anti-infectieux

INDICATIONS :

- Hypertension
- Diabète
- Troubles rénaux
- Démangeaisons


UN PEU D'HISTOIRE :

Selon une coutume de la région de Valence, les jeunes filles en plantent plusieurs graines, la nuit de la Saint-Jean : si au moins l'une d'elles germe au cours de la nuit, elle présage un mariage dans l'année.
Pour mettre fin à la désunion d'un couple, les Anglais conseillent à la femme de porter sous ses jupes, pendant trois jours, trois cordons de flageolets : « Le cordon du milieu aura dix-sept haricots enfilés sur un fil noir ; le cordon de droite, onze sur un fil rouge ; le cordon de gauche, vingt-trois sur un fil vert ».
Trois haricots grillés conservés sur soi éloignent foudre et démons. Déjà, les Romains chassaient les mauvais esprits ou « lémures » en jetant, neuf fois de suite, le 9 mai à minuit, des haricots noirs par-dessus l'épaule et en disant : « Avec ces haricots je paie la rançon pour moi et la maisonnée. » Ce pouvoir était connu dans tout l'Extrême-Orient et en particulier au Japon, où, le 31 décembre, les haricots servaient à exorciser les esprits maléfiques. Le chef de famille ou un serviteur en enfermait dans une boîte et, à minuit, dans chaque pièce de la maison, criait : « Partez démons ! Que prospérité et richesse entrent ! » Pour se débarrasser du mauvais sort lorsque l'année avait été mauvaise, le Japonais jetait à un croisement de routes un sachet renfermant un nombre de haricots égal à celui de son âge plus un et une pièce de monnaie qu'il avait préalablement frottée sur ses mains ou sur son visage Toujours au Japon, pour la prospérité d'une maison, on y éparpille des haricots le soir du 3 février en disant : «Les démons dehors et le bonheur dedans !».

ATTENTION :

Certaines variétés étrangères ou sauvages peuvent être toxiques.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.