Chez Marie
 









 



HOUBLON

Humulus lupulus
Famille des Cannabinacées


NOMS COMMUNS :
Vigne du Nord, Salsepareille nationale, Couleuvrée septentrionale

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Une huile essentielle, des tanins, des résines, des flavonoïdes

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les cônes

DESCRIPTION :

Le houblon est une plante vivace à racines fortes, rameuses, drageonnantes. Les tiges peuvent être longues de plusieurs mètres. Peu anguleuses, elles sont rudes, sarmenteuses et volubiles, couvertes de poils courts et crochus. Les feuilles, opposées, sont munies de stipules pétiolées, à 3 ou 5 lobes ovales, dentés, vert foncé, rudes dessus, munies de glandes résineuses dessous. Les fleurs, verdâtres, unisexuées, sont visibles en août, les mâles disposées en grappes à l'aisselle des feuilles, les femelles réunies par paires à l'aisselle des bractées foliacées. Le fruit, entouré du calice, renferme une graine.

CULTURE ET RÉCOLTE :

Commun dans toute l'Europe, le houblon ne pousse pas à de hautes altitudes. Pour sa culture, il demande des terres fortes et bien fumées, un climat tempéré. On le multiplie par division des racines au printemps ou à l'automne. La récolte des cônes, ou fleurs femelles, s'effectue en septembre, on les comprime légèrement. Ils doivent être séchées dans des endroits très chauds, sans dépasser 38 à 40 °C.


PROPRIÉTÉS :

- Tonique amer
- Digestive
- Dépurative
- Calmante

INDICATIONS :

- Anémie
- Douleurs d'estomac
- Anxiété
- Migraines


UN PEU D'HISTOIRE :

Les femmes qui participent à sa cueillette sont réglées deux jours après, quelle que soit la période de leur cycle. Encore une « herbe à oreiller» ! Ses fruits frais glissés sous la tête provoquent un sommeil réparateur, en revanche, il annihile tout désir sexuel il est donc plutôt recommandé de ne prendre le houblon que sous forme d'un bon demi bien frais!
 

USAGE CULINAIRE :

Cueillez en début de printemps les jeunes pousse latérales et faites-les cuire à la vapeur. Mangez-les comme des asperges. Les fleurs mâles  blanches et refroidies peuvent agrémenter les salades. Après avoir ébouillanter les feuilles afin de leur enlever leur amertume, vous pouvez les ajouter aux salades ou aux soupes.
 

ATTENTION :

Certaines sources recommandent aux femmes enceintes ou qui allaitent d'éviter d'en consommer en raison du manque de données toxicologiques.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.