Chez Marie
 









 



IRIS DE FLORENCE

Iris florentina
Famille des Iridacées


NOMS COMMUNS :
Flambe blanchâtre, Armes de France

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Un glucoside, une essence, des hydrates de carbone, des irones

PARTIES UTILIS
ÉES :
Le rhizome

DESCRIPTION :

L'iris de Florence est une plante herbacée avec des tiges dressées, cylindriques, glabres, à partir d'un gros rhizome odorant, épais, noueux, blanchâtre. Les feuilles coriaces, vert mat, sont très allongées et très étroites en lames d'épées. Les fleurs, bleu clair, très grandes sont très odorantes. Elles sont groupées.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire de la région méditerranéenne, elle n'est que rarement subspontanée en France, mais on la cultive communément dans les plates-bandes ornementales.


PROPRIÉTÉS :

- Vomitive
- Purgative
- Expectorante

INDICATIONS :

- Rhumes
- Bronchites


UN PEU D'HISTOIRE :

La légende raconte qu'Iris purifiait Junon avec des parfums lorsque la déesse revenait des Enfers dans l'Olympe. Junon avait pour elle une grande affection, car elle ne lui apportait que de bonnes nouvelles. Iris était représentée sous la figure d'une gracieuse jeune fille, auréolée des couleurs de l'arc-en-ciel. Les poètes prétendaient que l'arc-en-ciel était la trace de ses pieds lorsqu'elle descendait de l'Olympe vers la terre pour porter un message. On appelle encore parfois le phénomène céleste de l'arc-en-ciel par le nom d'écharpe d'Iris. L'écrivain Voiture, en parlant d'une messagère de paix, dira au XVIIème siècle : "Il me semble qu'elle est votre Iris". L'iris est également la fleur des artistes et des poètes.

ATTENTION :

Le rhizome n'est pas dénué de toxicité, surtout à l'état frais. Il peut en particulier provoquer des vomissements.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.