Chez Marie
 









 



JACÉE

Centaurea jacea
Famille des Astéracées


NOMS COMMUNS :
Centaurée jacée, Tête d'alouette, Tête de moineau

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Du tanin, du mucilage, des sels minéraux, un colorant

PARTIES UTILIS
ÉES :
La racine, les fleurs

DESCRIPTION :

La jacée est une plante herbacée de 40 cm de haut, rameuse, anguleuse au niveau de ses axes. Ses feuilles sont un peu coriace et dimorphes : les inférieures étant pétiolées; lancéolées, entières ou quelque peu échancrées, les supérieures se révélant oblongues. Les inflorescences se présentent sous la forme de capitules globuleux, solitaires et terminaux. Chacun d'eux est entouré par un involucre de bractées scarieuses, brunes, quelque peu lacérées sur leur marge. Toutes les fleurs, à corolle purpurine, sont tubulées. Mais seules les plus centrales d'entre elles sont sexuées. Elles génèrent alors autant d'akènes, dépourvus d'aigrette.


CULTURE ET RÉCOLTE :

La jacée est répandue dans toute l'Europe, en Asie septentrionale, dans le Caucase et en Arménie. C'est une plante fréquente que l'on rencontre dans les pacages, les talus, les bois clairs, les bords des chemins. Dans toute la France, elle s'élève jusqu'à 2000 m.


PROPRIÉTÉS :

- Astringente
- Fébrifuge
- Emménagogue
- Digestive
- Diurétique

INDICATIONS :

- Diarrhée
- Conjonctivite
- Digestion difficile
- Dartres
- Maux de gorge


UN PEU D'HISTOIRE :

Jacea était un ancien  nom de la Pensée sauvage en Italie; quand de l'Obel (1576) l' atransféré à cette espèce, peut-être pensait-il à la couleur violette des fleurs (en grec Ion, "violette")

ATTENTION :

 


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.