Chez Marie
 









 



JOUBARBE DES TOITS

Sempervivum tectorum
Famille des Crassulacées


NOMS COMMUNS :
Artichaut des murailles, Artichaut sauvage, Herbe aux cors, Barbajou

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des tanins, du mucilage, de l'acide malique, des flavonoïdes, de la résine

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les feuilles

DESCRIPTION :

La joubarbe des toits est une plante vivace de 10 cm de haut, à racines allongées, fibreuses, traçantes, peu ramifiées. Les feuilles, ovales-lancéolées, forment, près du collet de la racine, une rosette assez fournie, de teinte vert clair. Sa longue hampe florifère porte des grandes fleurs rose pâle, parfois ponctuées de pourpre. Le fruit est un follicule. La plante est monocarpique et périt après avoir fructifié.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire d'Europe centrale et méridionale, cette plante pousse désormais à l'état sauvage en Europe du Nord, en Afrique du Nord et en Asie occidentale, de préférence dans les terrains sablonneux et secs. Elle se rencontre sur les rochers et les murs, jusqu'à une altitude de 2 500 mètres. Elle se multiplie par des rejets dont la forme rappelle celle de l'artichaut. On récolte les feuilles fraîches en été.


PROPRIÉTÉS :

- Astringente
- Antispasmodique
- Hémostatique
- Diurétique

INDICATIONS :

- Brûlures
- Furoncles
- Cors
- Hémorroïdes


UN PEU D'HISTOIRE :

Son nom provenant du latin jovis barba= barbe de Jupiter, rend compte de la croyance très ancienne selon laquelle elle détourne des maisons, la colère du dieu de la foudre. On la plantait déjà en protectrice sur les toits dans la Grèce classique.
En Italie, on faisait boire à un nouveau-né, le premier vendredi après sa naissance, du jus de sa fleur pilée, pour le protéger des convulsions et lui assurer une longue vie. On croyait aussi que celui qui se frottait les mains avec du jus de joubarbe pouvait saisir, sans douleur, du fer rougi.
Il ne faut pas enlever cette plante vivace des toits ou des murs car elle préserve des maladies, des sorts, de la foudre, de l'incendie et assure une longue vie aux habitants (elle est d'ailleurs surnommée dans le Berry « meure jamais »). Toutefois, la première floraison de la joubarbe augure une mort dans la maison. En Angleterre, qui arrache cette plante s'attire des ennuis.

ATTENTION :

Ne pas utiliser cette plante par voie interne, risque de vomissements.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.