Chez Marie
 









 



KAPOKIER

Ceiba pentandra
Famille des Bombacacées


NOMS COMMUNS :
Fromager, Mapou

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des tanins, de la résine, des stérols, des sels minéraux, des protéines

PARTIES UTILIS
ÉES :
L'écorce, la racine et les feuilles

DESCRIPTION :

Le kapokier est un arbre de 20 mètres de haut avec un tronc cylindrique, régulier, pourvu comme les branches d'épines ovales acuminées. Il porte des feuilles alternes, assez longues, à pétiole bien développé et limbe digité, constitué de 5 à 8 folioles. Ses fleurs, roses, jaunâtres ou d'un blanc crème, sont pourvues de pétales très laineux, tordus dans le bouton, d'un androcée monadelphe par sa base et d'un gynécée à 5 carpelles. Les fruits, des capsules fusiformes, sont remplis d'une bourre grise issue de leurs parois.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Natif de la Caraïbe et de l'Amérique centrale, le fromager est devenu pantropical. Les habitats primitifs du kapokier sont les forêts humides persistantes et vertes pendant la saison des pluies mais également les forêts sèches et les forêts galeries (forêts le long des vallées des régions tropicales et de savanes) de l'Amérique du Sud et de l'Amérique Centrale. Mais il est cultivé en Indonésie et au Cambodge, ainsi qu'à Madagascar. Les graines servent à la multiplication.


PROPRIÉTÉS :

- Anti-inflammatoire
- Antispasmodique
- Antiseptique
- Diurétique

INDICATIONS :

- Aphtes
- Diarrhées
- Gingivite
- Maux de ventre


UN PEU D'HISTOIRE :

L'arbre avait une grande importance mythologique dans les cultures indiennes de l'Amérique Centrale. Il figure aujourd'hui sur l'emblème du Nicaragua.
Les Indiens Caraïbes utilisaient rarement le coton du fromager car selon la légende leur sommeil en eût été hanté.
D'après Du Tertre (1671), le fromager devrait son nom à la tendresse de son bois qui rappelle le fromage de Hollande.


ATTENTION :

 


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.