Chez Marie
 









 



KARKADÉ

Hibiscus sabarifa
Famille des Malvacées


NOMS COMMUNS :
Bisap du Sénégal, Oseille de Guinée, Kardkadé de l'Erythrée, Thé rose d'Abyssinie, Roselle

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des acides de fruits, des mucilages, un colorant rouge, des pigments flavoniques

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les calices

DESCRIPTION :

Le karkadé est un arbrisseau à racine pivotante et blanchâtre. La tige, dont la taille varie de 1 à 1,50 mètre, est droite, robuste, verte ou rougeâtre, rameuse. Les feuilles, longuement pétiolées, sont ovales, d'un joli vert luisant. Les fleurs, jaunes, mouchetées de brun-rouge, ont un long calice vert ou rouge suivant les variétés. Le fruit, charnu, est entouré par le calice.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire d'Amérique centrale, on trouve fréquemment le karkadé en Égypte, au Soudan, au Sénégal. Sa multiplication se réalise par semis des graines ou bouturage. Les calices sont récoltés à complète maturité des fleurs, ils sont séchés dans des endroits secs et aérés; après séchage, ils deviennent charnus et cassants.


PROPRIÉTÉS :

- Diurétique
- Amincissante
- Tonique

INDICATIONS :

- Hypertension
- Digestion
- Fatigue
- Digestion


UN PEU D'HISTOIRE :

Plante magique, le karkadé aurait les pouvoirs de provoquer le désir sexuel, l'amour et la divination. Ainsi des boutons de karkadé sont-ils brûlés lors de rituels d'amour, et tressés en guirlande ils sont portés lors des cérémonies de mariage.

ATTENTION :

Aucun effet indésirable toxique n'a été signalé à ce jour aux doses thérapeutiques, à l'exception de réactions d'hypersensibilité individuelle.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.