Chez Marie
 









 



KINKÉLIBA

Combretum micranthum
Famille des Combrétacées


NOMS COMMUNS :
Combrétum

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des tanins, de la bétaïne, du nitrate de potasse, des hétérosides, des polyphénols

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les feuilles

DESCRIPTION :

Le kinkéliba est un arbrisseau touffu pouvant atteindre 5 mètres, quelquefois réuni en buisson, dont l'extrémité des branches est volubile. Les feuilles, courtement pétiolées, vert sombre, largement ovales, en pointe à l'extrémité, sont entières et coriaces. Les fleurs sont petites et blanches, groupées en épis. Le fruit est une samare à 4 ailes membraneuses de 1,5 cm de long sur 1,5 cm de large.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Cette plante est très utilisée dans les pays où elle pousse, Soudan, Sénégal, Guinée, Sierra Leone. Les feuilles se récoltent lorsqu'elles sont bien formées. On choisit les plus saines, en rejetant celles qui sont rouges et qui ont eu un petit coup de soleil. Séchées à l'ombre, on les conserve dans des endroits secs et aérés.


PROPRIÉTÉS :

- Diurétique
- Désinfectante
- Purgative
- Cholagogue

INDICATIONS :

- Constipation
- Lithiase unitaire
- Vers intestinaux
- Abcès
- Blessures


UN PEU D'HISTOIRE :

La légende raconte qu’un Sage du Fouta Djallon s’arrêta un jour, méditatif devant cette plante, et d’un ton inspiré dit à ses disciples : talli li bah, ce qui se traduit en langue locale par « voici l’arbre » et qui devint Kinkiliba et Kinkéliba. Quand les arabes et les Européens la découvrirent, elle devint la boisson préférée des militaires, des prêtres et des marabouts missionnaires, qui l’appelèrent « la tisane de longue vie ».

ATTENTION :

 


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.