Chez Marie
 









 



MANIOC

Manihot esculenta
Famille des Euphorbiacées


NOMS COMMUNS :
Cassave, Médicinier-à-cassave, Pain des nègres, Cassou blanc

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des glucosides cyanogénétiques, de l'amidon

PARTIES UTILIS
ÉES :
La racine

DESCRIPTION :

Le manioc est un arbrisseau à racines charnues, de 2 mètres de haut, à tiges ligneuse. Les grandes feuilles, opposées, sont palmées de 3 à 7 lobes lancéolés à long pétiole, rougeâtre, caduques lorsqu'elles jaunissent, glauques en dessous. Les fleurs, mâles et femelles, petites, sont jaune verdâtre, en petites grappes lâches. Le petit fruit est arrondi, un peu comme ceux des capucines, à 3 divisions contenant 3 graines d'un gris brillant.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Le manioc est originaire des régions tempérées d'Amérique latine. Il pousse principalement au Brésil et sur le versant oriental de la cordillère des Andes. Diverses variétés sont cultivées dans d'autres pays tropicaux, où elles assurent l'essentiel des ressources alimentaires. La plante est reproduite par boutures; celles-ci sont mises en place au début de la saison des pluies. La récolte des tubercules a lieu au bout d'un temps qui varie de 7 à 15 ou 18 mois.


PROPRIÉTÉS :

- Vermifuge
- Anti-diarrhéique
- Digestive
- Émolliente
- Astringente

INDICATIONS :

-
Gale
- Diarrhée
- Ulcères cutanées
- Hémorroïdes
- Coliques
- Migraines


UN PEU D'HISTOIRE :

La symbolique rituelle de la corbeille s'associe à l'idée d'une femme féconde. Lors du mariage, la belle-mère offre à son beau-fils une corbeille de pâte de manioc en disant: «Ma fille ressemble à cette corbeille».

ATTENTION :

Crues, les variétés amères sont toxiques et ont été la cause de décès.
Il convient donc de laver la plante avant usage et de la cuire soigneusement avant consommation.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.