Chez Marie
 









 



MATÉ VERT

Ilex paraguariensis
Famille des Aquifoliacées


NOMS COMMUNS :
Thé du Paraguay, Thé des Jésuites, Herbe de saint Barthélemy, Thé vierge

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des saponosides, des flavonoïdes, de la résine, des traces d'huile essentielle

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les feuilles

DESCRIPTION :

Le maté vert est un arbuste ou un buisson ressemblant au houx, de 4 à 10 mètres de hauteur, pouvant même atteindre 20 mètres à l'état sauvage, à écorce blanchâtre. Ses feuilles, alternes, luisantes, oblongues lancéolées, aux bords dentées, sont vertes dessus. Les fleurs blanches sont disposées en inflorescence régulière, et la corolle est constituée par 4 pétales libres. Le fruit est une petite drupe charnue, rouge violacé à maturité.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Les feuilles de maté vert sont récoltées à leur complète maturité. Elles nous viennent du Paraguay, de l'Uruguay, du nord de l'Argentine ou du sud du Brésil Il s'installe naturellement aux bords des ruisseaux, dans les forêts montagneuses situées entre 500 m et 700 m d'altitude.


PROPRIÉTÉS :

- Digestive
- Stimulante
- Diurétique

 

INDICATIONS :

- Asthénie
- Perte de poids
- Maux de tête
- Rhumes, grippes


UN PEU D'HISTOIRE :

Les Indiens Guaranis mastiquaient des feuilles de maté ou s'en faisaient des infusions pour soutenir leurs forces dans les voyages ou les travaux pénibles.

ATTENTION :

En raison de sa teneur en caféine, le maté est contre-indiqué en cas de grossesse ou d'allaitement, de dépression, de troubles de l'anxiété, de maladie cardiaque, d'hypertension artérielle et d'ulcères gastriques.


AUTRES ESPÈCES :

D'autres houx américains renferment de la caféine, tel le yaupon (Ilex vomitoria), jadis employés par les Indiens comme excitant et vomitif au cours des cérémonies purificatrices.

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.