Chez Marie
 









 



MÉLÈZE

Larix decidua
Famille des Pinacées


NOMS COMMUNS :
Épinette rouge

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des lignanes, des résines, une huile essentielle

PARTIES UTILIS
ÉES :
L'écorce interne et la résine

DESCRIPTION :

Le mélèze est un conifère de 30 mètres de haut, qui présente la particularité rare, d'avoir des aiguilles caduques, jaunissant en automne. Son écorce, lisse et grise quand il est jeune, se craquelle avec l'âge, devient très épaisse et brun-rouge, mêlé de carmin. La silhouette est pyramidale, les branches étalées, les aiguilles molles, vert clair, groupées en bouquets. Les fruits sont des petits cônes dressés, de couleur marron clair, qui mûrissent en automne.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire des Alpes et des Carpates, le mélèze pousse jusqu'à 2 000 mètres d'altitude. Le mélèze déteste l'ombre, il aime croître seul en plein soleil. On le retrouve dans les sols très humides, les marais et les tourbières. Par des incisions dans l'écorce, on récolte la résine ; l'écorce est récoltée après l'abattage de l'arbre.


PROPRIÉTÉS :

- Astringente
- Diurétique
- Antiseptique
- Vermifuge
- Emménagogue
- Vulnéraire

INDICATIONS :

-
Cystite
- Bronchite
- Eczéma
- Psoriasis


 


UN PEU D'HISTOIRE :

Le mélèze symbolise l'immortalité. L'aubier de mélèze, arbre qui passe pour être insensible aux flammes, protège des incendies.
Brûler les jeunes cônes de mélèze chasse le mauvais oeil et les sorts.

ATTENTION :

A éviter en cas d'insuffisance rénale.


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.