Chez Marie
 









 



NOISETIER

Corylus avellana
Famille des Corylacées


NOMS COMMUNS :
Coudrier, Avelinier

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des lipides, des protéines, des tanins, une huile essentielle, des flavonoïdes.

PARTIES UTILIS
ÉES :
Les feuilles

DESCRIPTION :

Le noisetier est un arbuste, pouvant dépasser 4 mètres de haut, à tiges flexibles, rameuses et touffues. Les feuilles, en forme de cœur, rétrécies à la pointe, ont des bords dentés. Les fleurs apparaissent avant les feuilles, les mâles en septembre, sorte de chatons allongés jaune doré, les femelles en février, bourgeons d'où sortent des styles rouges. Le fruit est le délice que nous connaissons tous.


CULTURE ET RÉCOLTE :

Commun en Europe dans les plaines, le noisetier est rare dans les endroits élevés. Sa multiplication s'obtient par bouturage. Les feuilles se récoltent à leur pleine formation vers le mois de juin, on les sèche à l'ombre dans des endroits secs et aérés.


PROPRIÉTÉS :

- Vasoconstricteur
- Astringente
- Anti-inflammatoire
- Dépurative

INDICATIONS :

- Varices
- Hémorroïdes
- Ulcères variqueux


UN PEU D'HISTOIRE :

Messieurs, ayez toujours à portée de main une branchette de noisetier. Chaque printemps, dès que vous entendrez pour la première fois le chant du crapaud, frappez à 8 reprises sans reprendre haleine le lit conjugal avec la baguette. Vous serez ainsi assuré pour un an de ne pas être cocu. C'est du moins ce que l'on croit dans le Massif Central.

ATTENTION :

Aucune toxicité n'a été signalée à ce jour lorsque la plante est utilisée aux doses thérapeutiques.

Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.