Chez Marie
 









 



NONI
Morinda citrifolia
Famille des Rubiacées



NOMS COMMUNS :
Rhubarbe Caraïbe, Bilimbi, Bois tortue, Mûrier de Java, Pomme-macaque

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Des alcaloïdes, des polysaccharides, des stérols, des coumarines, des triterpènes, des iridoïdes

PARTIES UTILIS
ÉES :
Le fruit, les feuilles et l'écorce

DESCRIPTION :

Le noni est un arbuste à 4 tiges, pouvant atteindre 8 mètres de haut. Ses feuilles, opposées, oblongues, possèdent un court pétiole et un limbe luisant. A ses têtes denses et globuleuses de fleurs blanches succèdent des fruits composites, en masse ovoïde, d'un blanc-crème.

CULTURE ET RÉCOLTE :

Originaire du Sud-Est asiatique, le noni s'est répandu vers l'ouest en Inde et jusqu'en Polynésie et à Hawaii. Rarement cultivé, il apprécie les sols volcaniques des régions côtières et les massifs forestiers de basse altitude. Le fruit est récolté à maturité, les autres parties de l'arbre le sont à la demande.

PROPRIÉTÉS :

- Apéritive
- Emménagogue
- Tonique

INDICATIONS :

- Obésité
- Diabète
- Arthrite
- Rhumatismes


UN PEU D'HISTOIRE :

Il est très présent dans la mythologie polynésienne : on compte nombre d'histoires où le héros, mourant de faim, se nourrit de ses fruits. On dit qu'il fut à l'origine d'une querelle terrible qui opposa Kampapuaa, le dieu Cochon, et Pelé, la désse volcan. On raconte aussi, dans les îles Tonga, comment le dieu Moui revint à la vie lorsqu'on appliqua sur son corps des feuilles de noni.

ATTENTION :

Bien qu'ayant été accusé d'avoir provoqué des cas d'hépatotoxicité, le jus de noni a été approuvé comme un complément alimentaire sûr.

 


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.