Chez Marie
 









 



ORME CHAMPETRE

Ulmus campestris
Famille des Ulmacées


NOMS COMMUNS :
Ormeau, Orme rouge, Orme commun, Yvet, Ypreau

CONSTITUANTS PRINCIPAUX :
Du tanin, du mucilage, de l'amidon

PARTIES UTILIS
ÉES :
La seconde écorce

DESCRIPTION :

L'orme est un arbre à racines fortes, nombreuses, pivotantes, traçantes, qui produisent de nombreux drageons. Haute quelquefois de 30 mètres, la tige est droite, régulière, couverte d'une écorce épaisse et rugueuse, elle se divise en rameaux qui forment une cime arrondie. Les feuilles, alternes, pétiolées, dentées, rudes, présentant la particularité d'être inégales : un côté forme un arrondi, l'autre descend jusqu'à la base du pétiole. Les fleurs, rougeâtres, ou verdâtres, groupées en fascicules latéraux, apparaissent avant les feuilles en mars-avril. Le fruit est ailé.


CULTURE ET RÉCOLTE :

L'orme est commun dans les régions tempérées d'Europe, les forêts, les bords des routes, jusqu'à 1 300 mètres d'altitude. Sa multiplication se réalise par semis dans des pots, puis repiquage dès sa formation. Récoltez la seconde écorce, ou liber, avant le floraison en découpant des fragments de 10 cm de longueur sur 4 à 5 mm d'épaisseur. Faites-les sécher dans des locaux chauffés; pour plus de facilité d'usage, coupez-les en morceaux avant le séchage.


PROPRIÉTÉS :

- Dépurative
- Diurétique
- Sudorifique
- Astringente
- Diurétique

INDICATIONS :

- Gerçures
- Engelures
- Eczéma
- Acné
- Dartres
- Rhumatismes


UN PEU D'HISTOIRE :

Les Scandinaves, tant il est chez eux magique, l'appellent dans leur langue Elf ! Au Moyen Age, la justice était souvent rendue sous un orme, mais celle-ci était déjà lente, il fallait beaucoup de patience.


ATTENTION :


Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d'exécution ni une référence
et ne peut remplacer l'expérience et le savoir-faire d'un professionnel.